Le leader du Front Libération Nationale est d’avis que le pays est en faillite et que le Premier ministre compte vendre Agaléga à l’Inde. Commentant l’élection partielle au N° 18, il affirme que son parti réserve une grande surprise.

Le leader du FLN accuse le gouvernement de brader les biens communs. « Le gouvernement est en chute libre et en faillite économique et financière. La raison qui explique cette chute est la braderie des biens communs. Le gouvernement est en train d’offrir les terres de l’État à tous les acheteurs qui viennent », avance Ismaël Nazir.

D’emblée, il dénonce « le silence des parlementaires de l’opposition, qui ne peuvent pas revendiquer nos bien communs », car ils faisaient autrefois partie du gouvernement. « Nous aurons des smart cities qui seront occupées par des étrangers, des pas géométriques que le gouvernement offre aux étrangers pour des projets hôteliers. D’autres étrangers viendront s’emparer de notre mer et vont exploiter nos ressources maritimes ».