Pas de thème pour le prochain In-Focus, mais une occasion d’exposer plusieurs genres et autant de points de vue. On y retrouvera des visages, du blanc et noir, des couleurs chaudes, des teintes froides, des images de joie, des scènes de vie, des macro-photos, des paysages au grand angle, et tout le reste…
Cette diversité, Jameel Peerally l’a voulue pour rappeler qu’avec ses différentes variantes, la photo est un langage qui permet à chacun de s’exprimer et de se faire comprendre. Pour l’exposition qui commence le 9 septembre à l’Alchemy d’Ébène, il réunit près de 70 photos de la collection réalisée par ses élèves. Jameel Peerally voulait surtout leur offrir un cadre leur permettant de faire connaître leur travail afin de les encourager et les aider à s’améliorer. Les élèves, pour leur part, auront appris à s’ouvrir à d’autres et à découvrir diverses facettes de gens et de leur pays.
Cette année, In-Focus sera aussi à Shoprite, à Jumbo, et la tournée prendra fin au Big Willy’s, à Tamarin.
Chasseur d’émotions
Pour Ashvin Pydiah, 27 ans, la photo permet d’exposer les émotions humaines. C’est ce qu’il cherche à démontrer quand il a les yeux contre le viseur. La photo l’a toujours passionné et il s’y est définitivement mis l’année dernière. En ce moment, il suit des cours avancés avec Jameel Peerally, espérant plus tard se consacrer davantage à cet art.
Œuvre divine

Âgé de 22 ans, Ahcktar Mohidinkhan veut avant tout montrer la magnificence du travail de Dieu à travers sa caméra. Pour cela, il photographie les hommes, la nature et toutes Ses autres créations. Depuis six mois, il a aussi compris que la photo permet de mieux exposer la réalité et de faire prendre conscience des difficultés que subissent certains.