Dans le cadre de l’Année internationale des coopératives, le mouvement coopératif de Maurice et les petites et moyennes entreprises ont organisé durant le week-end leur première foire nationale. Invité à l’inauguration samedi, le Premier ministre n’a pas manqué de saluer la contribution et l’importance de ce secteur dans l’économie du pays. Faisant état des principes nécessaires à la réussite des coopératives, Navin Ramgoolam a déclaré que « la vie est un combat et que rien n’est jamais facile ». « Il faut faire des efforts pour réussir… Ce n’est pas en faisant des palabres qu’on fait progresser un pays. »
Accueilli par des ségatiers à l’entrée de l’auditorium Octave Wiehe à Réduit, le Premier ministre était entouré de plusieurs membres du Cabinet dont Rajesh Jeetah, Jim Seetaram, Cader Sayed-Hossen, Mireille Martin, Satish Faugoo, et de plusieurs parlementaires. Lors de son intervention en tant qu’invité d’honneur, Navin Ramgoolam a félicité les coopératives pour leur progrès depuis la création de la première société coopérative en 1913. « Ce mouvement a énormément contribué à l’économie du pays et a permis à beaucoup de gens de progresser dans la vie », dit-il. Faisant allusion aux valeurs qui font la réussite des coopératives, telles que la persévérance, la solidarité, l’unité et le travail dur, le PM a affirmé que la vie est un combat et que rien n’est facile. « À chaque étape de la vie, il faut faire des efforts. Certaines personnes pensent que le gouvernement doit tout faire, mais c’est une fausse perception car chacun doit faire ses propres efforts pour progresser ». Le chef du gouvernement a aussi réitéré son souhait pour que Maurice ait une économie comme celle de Singapour. « Nous avons tous un choix dans la vie, c’est à nous de choisir si nous voulons rester un Third World Country ou nous voulons progresser au rang des pays développés. Ce n’est pas avec des palabres que nous faisons progresser un pays. C’est parce que certains ne réussissent pas dans la vie qu’ils prennent pour cible le gouvernement. Le gouvernement ne peut pas être responsable de tout ce qui se passe ». Le Premier ministre a aussi mis en garde contre la manipulation des opinions. « Dieu nous a faits avec tous les organes vitaux tels que les yeux, les oreilles, le nez… Il nous a aussi donné un cerveau pour réfléchir ».
Parlant de l’économie du pays, Navin Ramgoolam a indiqué avoir eu deux heures de discussion vendredi avec son Economic Advisor, Andrew Scott. « En dépit d’une remontée dans la zone euro, nous sommes loin d’être sortis de la crise ». Il a fait ressortir l’importance de bien planifier le budget en novembre, compte tenu de ces facteurs. « Si nous n’avons pas suffisamment d’argent, comment allons-nous faire pour réaliser les développements que nous avons décidé d’entreprendre ? » Faisant allusion à la contribution des coopératives et des petites et moyennes entreprises à l’économie, le PM a exhorté tous les secteurs d’activités à suivre leur exemple. Il a aussi souligné le rôle des femmes à ce mouvement. « Lontan tifi pa ti pe al lekol, tou fami ti pe miz lor garson, zordi nou trouve ki tifi ki fer pli byen dan lexamen », a-t-il souligné. « C’est pour cette raison que nous voulons que le mouvement coopératif soit un mouvement inclusif. Dans notre politique, nous souhaitons que tout le monde soit on board ».
Cette Three days National Cooperative Fair était une grande première pour le mouvement coopératif, qui réunit 960 sociétés coopératives avec plus de 120 000 membres engagés dans 31 activités différentes. L’année prochaine, le mouvement coopératif fêtera ses 100 ans. La foire tenue durant le week-end a permis à ces sociétés de mettre en exergue leur savoir-faire et aussi de vendre leurs produits, notamment de l’artisanat, du textile, des légumes, des accessoires et des condiments locaux.
Lors de la cérémonie inaugurale, la SMEDA a eu l’occasion de présenter sa nouvelle collection de vêtements réalisés sous la marque Sugar. Des élèves du primaire et du secondaire ayant participé à un concours de essay writing et de posters au sujet des coopératives ont aussi été récompensés.