La 3e édition de la foire internationale MAITEX est ouverte depuis ce matin. Cette plateforme de producteurs mauriciens accueille quelque 350 visiteurs venus de 33 pays. Le ministre de l’Industrie et Commerce, Cader Sayed-Hossen, estime que cette foire est l’occasion « de montrer ce que Maurice sait faire de mieux » dans quatre secteurs clés. Il se dit également « satisfait » de l’ampleur que prend la MAITEX dans la région.
Le textile et l’habillement, l’agro-industrie, la bijouterie et la “light engineering”… Tels sont les secteurs réunissant 140 exposants à la foire internationale MAITEX, qui se tient du 21 au 24 août au centre Swami Vivekananda, à Pailles. Cet événement, organisé par Enterprise Mauritius, sert de vitrine pour l’industrie mauricienne. Quelque 350 visiteurs, venus de 33 pays, ont en effet fait le déplacement à cette occasion. Certains sont venus plus tôt et visitent les usines directement. Les Petites et moyennes entreprises font également partie des exposants. Le directeur d’Enterprise Mauritius, Amédée Darga, a encouragé les visiteurs à prendre connaissance de leurs produits, qui sont « très variés ».
De même, il a invité les étrangers à découvrir les boutiques « pour voir encore plus de produits ». Il a cité le président Robert Mugabe, au récent sommet de la SADC, qui a déclaré qu’il « n’y a pas suffisamment de commerce entre nous ». Alors que l’Afrique émerge et représente des opportunités pour le monde des affaires, « le commerce intra-africain est encore à 12% », a-t-il souligné. Ainsi a-t-il invité les visiteurs à explorer à la fois les opportunités d’acheter nos produits et de vendre les leurs.
Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Protection des consommateurs, Cader Sayed Hossen, s’est, lui, dit « très content » de voir le nombre de visiteurs à la MAITEX. « C’est un événement qui est en train de prendre de l’ampleur. Il n’y a pas que la quantité, mais aussi la qualité. Nous avons ici un échantillon de ce que nous savons faire de mieux dans les quatre secteurs concernés. » Et d’ajouter que cette foire présente Maurice comme un centre de production dans la région. Cader Sayed-Hossen s’est également dit « satisfait » des retombées des précédentes éditions et annonce que le bilan de la présente édition sera présenté dans un mois.