De janvier à fin avril, la Public Service Commission et la Disciplined Forces Services Commission ont procédé à des exercices de sélection et de promotion pour remplir 885 et 594 postes vacants respectivement dans le service. De plus, 766 postes, dont 237 postes de Health Care Assistants, 175 d’Attendants (Hospital Services) pour le compte du ministère de la Santé et 190 Office Care Attendant/Senior Office Care Attendant au ministère de la Fonction publique, ont été remplis au niveau des ministères et départements selon la formule Delegated Powers. C’est ce qu’indiquent des chiffres officiels rendus publics en ce début de semaine. Cependant, le choix des candidats pour les postes de Second Secretary et d’Assistant Permanent Secretary, suite à des épreuves écrites de la PSC, qui se sont déroulées les 20 février et 2 avril, n’a toujours pas été finalisé.
Le principal intérêt de ces données rendues publiques par ces deux institutions constitutionnelles porte sur le nombre de postulants par rapport à celui des recrutements dans des postes populaires au sein du secteur public, comme suit :
– Management Support Officer (ex-Clerical Office) : 8 259 applications pour 350 postes
– School Clerk : 7 735 pour 59 postulants recrutés
– Word Processing Officer : 4 848 pour 10 postes
– Ticket/Sales Officer (Agro-industrie) : 4 988 pour 5 postes
– Médecins (Santé) : 623 candidats pour 136 postes
– Occupational Therapy Assistant : 1 986 demandes pour 4 postes
– Confidential Secretary : 226 demandes pour 37 postes
– Prisons Officer : 2 228 pour 30 recrutés
– Pompiers : 5 203 pour 4 postes
– Systems Analyst (ICT) : 2 postes remplis contre 369 applications
– Family Protection and Welfare Officer : 916 demandes pour 2 postes
À Rodrigues, la situation n’est guère différente avec 483 applications pour 32 postes de Student Nurse à la Commission de la Santé de l’Assemblée régionale et 431 demandes pour 17 postes de Trainee Educator (Primary). À Maurice, dans le secteur de l’éducation, 734 candidats étaient en compétition pour 57 postes de Trainee Educator (Urdu), 250 pour trois postes d’instituteur en langue ourdoue ou encore 179 pour 10 postes en langue tamoule. Sur les 304 candidats qui ont soumis des applications pour le poste d’Assistant School Superintendent, seuls deux ont été recrutés.
Du côté de la force policière, la compétition était encore plus féroce avec 6 262 constables prenant part à des examens pour 380 postes de sergent ou encore 986 sergents pour 174 postes d’inspecteur de police.