Dans une lettre adressée au premier ministre hier, le président de la Federation of Civil Service and Other Union (FCSOU) informe « that its views with serious concern government’s decision » d’aller de l’avant avec son intention d’ouvrir quelques bureaux le samedi. Toolsyraj Benydin exhorte ainsi Navin Ramgoolam à revoir cette mesure annoncée dans le budget 2012 par le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval.
Dès le deuxième paragraphe de la correspondance, le président de la FCSOU avance que si ce plan d’action proposé est appliqué, il ira à l’encontre des recommandations du PRB et les « options exercised » par les Public Officers au sujet de leurs salaires, les conditions de service et les heures de travail. Selon lui, la FCSOU a également de fortes raisons de croire qu’aucune étude préalable approfondie n’a été réalisée sur les implications et les effets qu’une telle décision aurait sur les agents publics et leurs familles. « To this end, we would like to refer to the ILO’s Decent Work Agenda in the area of working time, regarding the Sacro-Sanct principles of “decent working time” namely : that it should be safe and safely, family-friendly, facilitate working choices and influences. The Decent Work Agenda further advocates that working time limits should increasingly be seen as a way of advancing workers’ rights to balance work with their family responsibilities, leisure, sports and other of their lives », soutient Toolsyraj Benydin.
Le syndicaliste ajoute qu’en dépit du fait que le ministre de la Fonction publique Sutyadeo Moutia a déclaré que les heures supplémentaires seront payées pour le travail effectué le samedi, il y a des travailleurs qui préfèrent préserver leur santé et s’assurer qu’ils ont suffisamment de temps pour leur vie en dehors d’un emploi rémunéré. « Working time also provides a right to all workers to refuse to work overtime as the case is in many countries », souligne Toolsyraj Benydin.
« We have no doubt that you will concur with us that the opening of cash offices on Saturdays in some ministries and departments will also cause administrative inconveniences and problems to officers concerned to safeguard money in that all banking institutions are closed. Financial regulations should also be strictly adhered to when public funds are concerned. (…) Instead it would be more appropriate to promote quality of life, combat stress and pressure at work by favouring a policy of decent working time to allow Public Officers to spend time with family, friends, in religious observance and with the community as a whole » conclut le président du syndicat.