Dans une lettre au Secrétaire du Cabinet et Chef de la Fonction Publique Suresh Seebaluck, le président général de la Government Services Employees Association, Radakrishna Sadien, dénonce les agissements d’un haut cadre, cause de « vives tensions » parmi le staff au ministère de la Jeunesse et des Sports. Il se dit disposé d’aller jusqu’à solliciter l’intervention personnelle du Premier ministre, Navin Ramgoolam, pour assainir la situation qui prévaut à ce ministère.
« Au sein de la Government Services Employees Association (GSEA) nous sommes très en colère par rapport aux vives tensions qui prévalent depuis quelque temps déjà parmi le staff au ministère de la Jeunesse et des Sports. Cette tension, avons-nous appris, est causée par les agissements inacceptables d’un haut responsable de ce ministère que je m’abstiendrai de nommer en public », a affirmé Radakrishna Sadien lors d’une rencontre avec la presse ce matin au bureau port-louisien de cette fédération syndicale de la fonction publique.
Suite aux nombreuses doléances qu’il dit avoir reçues, le président de la GSEA a annoncé qu’il a sollicité, à travers une lettre, l’intervention personnelle du Secrétaire au Cabinet et Chef de la Fonction publique « pour ramener ce haut cadre à la raison ». « S’il faut aller plus haut et rechercher l’intervention du Premier ministre lui-même, nous n’hésiterons pas à le faire », a-t-il prévenu.
Dans sa lettre, Radakrishna Sadien indique que plusieurs hauts officiels du ministère lui ont exprimé leurs doléances par rapport à leurs condtions d’emploi.
« D’abord, nous ne comprenons pas le retard apporté dans la nomination au poste de Director of Sports, poste vacant depuis le 29 janvier 2014 », écrit le président de la GSEA.
Radakrishna Sadien dit, en outre, ne pas comprendre la décision du Permanent Secretary (PS) du ministère de réprimander quatre hauts cadres, suite à une lettre que ces derniers ont écrite au Secrétaire du Cabinet et à une rencontre que Suresh Seebaluck leur a accordée pour entendre leurs doléances.
Le président de la GSEA dénonce également dans sa lettre le non-paiement d’une augmentation annuelle de salaire à un Senior Sports Officer, « sans ce que celui-ci ne soit informé de la raison de cette décision ».
Radakrishna Sadien s’indigne aussi du « langage abusif » employé fréquemment envers un autre Senior Sports Officer ainsi que de l’envoi régulier de mémos « injustifiés » à ces officiers, ce qui s’apparente, estime-t-il, à un harcèlement et qui met en danger l’harmonie des relations de travail au sein de ce ministère.
« La balle est maintenant dans le camp de Suresh Seebaluck, car il est la seule personne habilitée, au sein de la fonction publique, à mettre au pas ce haut cadre indélicat qui pourrit d’une manière inacceptable l’atmosphère de travail au sein du ministère », a-t-il conclu.