Animant une rencontre avec la presse hier au bureau de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU), dont il est président, Narendranath Gopee a réclamé la révocation du directeur du Pay Research Bureau (PRB). Donnant la consigne aux fonctionnaires de signer l’Option Form « under protest », il a annoncé pour le 29 avril prochain une manifestation des fonctionnaires dans les rues de Port-Louis.
« D’abord, nous refusons, à la FCSOU, d’appeler ce rapport “le Rapport PRB”. Pour nous, c’est le rapport d’une seule personne, celui du directeur du PRB, J. Curpen Naick », a d’emblée déclaré le président de la FCSOU, Narendranath Gopee, entouré de certains membres de sa fédération syndicale. Expliquant cette virulente prise de position contre le directeur du PRB, l’intervenant ajoute que, selon ses renseignements, les recommandations du rapport PRB 2016,sont le fait de J. Curpen Naick, allant même souvent à l’encontre des propositions des officiers du PRB. « Le Rapport Naick est une insulte à la masse des 85 000 fonctionnaires que compte la fonction publique à Maurice », s’est-il indigné. « Les fonctionnaires, à travers leurs syndicats ou leurs fédérations syndicales, sont allés déposer dans le cadre de la préparation de ce rapport. Mais leurs propositions sont tombées dans l’oreille de sourds et ils ne se retrouvent pas dans ce rapport ! », a-t-il poursuivi. « Ce rapport contient le contraire des propositions des syndicats et des fédérations syndicales ! Et c’est toute la classe des fonctionnaires qui est en colère ! », s’insurge-t-il.
Tenant le directeur du PRB « personnellement responsable » de la « grande frustration » des fonctionnaires, le président de la FCSOU indique que celui-ci est allé « jusqu’à venir affirmer des inexactitudes » dans le rapport qu’il a soumis. Pour soutenir ses dires, Narendranath Gopee cite le cas de la Child Development Unit (CDU). « Dans son rapport, le directeur du PRB affirme que les fonctionnaires de la CDU n’ont pas soumis les “job profils” et d’autres documents. Or, nous savons, après vérifications, que ces documents et les propositions des fonctionnaires de la CDU ont bel et bien été soumis au PRB », s’offusque-t-il. « Comment peut-on ainsi induire le gouvernement en erreur et causer, par la même occasion, autant de frustrations parmi les fonctionnaires ? » se demande-t-il, avant de dénoncer d’autres « manquements » que contient le rapport du PRB 2016.
Pour toutes ces raisons, explique l’intervenant, la FCSOU « réclame la révocation du directeur du PRB ». Il poursuit : « Il a ignoré les propositions des syndicats et des fédérations syndicales dans leur ensemble et a pris en considération que les propositions de l’employeur. » Narendranath Gopee a demandé aux fonctionnaires de signer l’Option Form « under protest » (Ndlr : la signature de l’Option Form par un fonctionnaire signifie qu’il accepte les recommandations du PRB). « Nous réunissons les fonctionnaires le vendredi 29 avril prochain au Rabita Hall, Port-Louis, à 11 h. Et nous allons marcher pacifiquement jusqu’à l’Emmanuel Anquetil Building pour démontrer notre mécontentement », a-t-il indiqué.
Outre la révocation du directeur du PRB, le président de la FCSOU a également réclamé que l’Errors, Omissions, Anomalies Committee soit « complètement indépendant » du bureau du PRB. « PRB pa kapav limem vinn koriz so prop erer ! », a-t-il fait observer. Narendranath Gopee a signifié l’intention de sa fédération syndicale de saisir la Cour suprême pour demander une Judicial Review de l’Option Form.