Intervenant hier à l’University of Technology Mauritius à La Tour Koenig à une cérémonie de remise de certificats à des Higher Executive Officers et Senior Officers ayant suivi des cours de formation, le ministre de la Fonction publique Sutyadeo Moutia a rassuré les fonctionnaires quant à la sauvegarde de leurs acquis dans le cadre de la refonte de l’administration du Civil Service.
« Nous sommes en plein milieu d’une réforme audacieuse de la fonction publique et le secteur public connaîtra des changements plus profonds encore. Mais les fonctionnaires sont parties prenantes de ces changements. Nous sommes conscients que certains résisteront à ces changements, car la résistance au changement est une réaction naturelle. Toutefois, laissez-moi vous rassurer que tous ces changements ne mineront pas le bien-être de nos employés. Autant que possible, nous aurons des consultations avec nos stakeholders afin que leurs droits et leurs privilèges soient protégés ! » a lancé le ministre de la Fonction publique Sutyadeo Moutia devant un parterre d’invités, dont des 13 Higher Executive Officers et 78 Senior Officers / Executive Officers ayant suivi des cours (voir encadré) à l’University of Technology Mauritius (UTM).
Étaient présents à cette cérémonie Sateeaved Seebaluck et Oree (Senior Chief Executive et Permanent Secretary du ministère de la Fonction publique), Dharam Fooker et le Dr Reddi (directeur général et président du conseil d’administration de l’UTM). Selon Sutyadeo Moutia, Maurice, n’ayant pas de principales ressources naturelles et ne pouvant compter que sur ses ressources humaines, a décidé d’investir dans le renforcement des capacités des Mauriciens. C’est dans ce contexte, a poursuivi le ministre de la Fonction publique, que le gouvernement a décidé de créer un Civil Service College. « Nous sommes probablement un des rares pays en développement à ne pas avoir une institution de formation centralisée pour ses fonctionnaires », a-t-il fait remarquer. Il a annoncé que ce collège débuterait « modestement » ses activités vers mi-2012 en externalisant certains de ses cours.
Sutyadeo Moutia s’est félicité que malgré la conjoncture économique difficile que connaissent les pays développés, Maurice arrive non seulement à recruter davantage de fonctionnaires, mais arrive aussi à respecter ses engagements auprès de ses employés. « Comme vous le savez déjà, le Pay Research Bureau soumettra son rapport en octobre 2012 et ses recommandations entreront en vigueur en janvier 2013 », a-t-il rappelé.
Le ministre de la Fonction publique s’est auparavant félicité qu’avec la collaboration de l’UTM, son ministère arrive à donner une formation universitaire à des fonctionnaires qui n’ont pas eu l’occasion d’aller à l’université. « Vous avez maintenant le devoir de mettre en pratique le savoir que vous avez acquis et faire bénéficier au public mauricien un service de qualité accru », a souhaité Sutyadeo Moutia aux récipiendaires.