La situation aurait empiré au Emmanuel Anquetil Building. En effet, l’existence d’amiante dans ce bâtiment abritant de nombreux locaux de la fonction publique préoccupe plus d’un. La Federation of Civil Service and Other Unions, qui rassemble des syndicats de différentes catégories de fonctionnaires, est montée au créneau pour réclamer la démolition du bâtiment.
L’existence d’amiante préoccupe les fonctionnaires depuis quelque temps déjà et principalement ceux affectés au sixième étage du Emmanuel Anquetil Building. Lors d’un point de presse hier, Toolsyraj Benydin, président de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU), a souligné que de nombreuses plaintes ont été déposées à la Health And Safety Unit du ministère de la Fonction publique. Une délégation a procédé à une site visit il y a deux semaines mais la situation n’a toutefois connu aucun dénouement positif. « La situation empire », devait même s’empresser de dire Toolsyraj Benydin. Le syndicaliste juge ainsi que la santé des fonctionnaires affectés dans ces locaux est menacée.
Ajouté à cela, le président de la FCSOU, devait expliquer avoir accusé réception de plusieurs doléances de la part des fonctionnaires portant sur d’autres manquements au niveau de l’infrastructure. Parmi : des fuites d’eau provenant de la climatisation causant des moisissures et des ascenseurs en panne à maintes reprises. Selon la FCSOU, ce bâtiment « qui a fait son temps » cause une perte d’argent à l’État.
Prenant ces nombreuses doléances en considération, Toolsyraj Benydin a ainsi réclamé la démolition du bâtiment Emmanuel Anquetil. Le souhait du président : convertir les lieux en une « Recreational Area » pour les fonctionnaires.
Autre sujet à l’agenda hier : la méthode d’opérer de la Public Service Commission (PSC). Toolsyraj Benydin affirme avoir reçu de nombreuses doléances de médecins employés sur une base contractuelle et de ceux qui ne parviennent pas à décrocher un emploi dans la fonction publique après des années d’études. La FCSOU réclame plus de transparence dans les exercices de recrutement par la PSC.