Intervenant lundi, à la Fooks House, Port-Louis, à l’ouverture d’une formation de cinq jours en gestion de ressources humaines à l’intention d’une trentaine d’aspirants Human Resource Officers de la fonction publique, le ministre de tutelle a plaidé pour davantage de justice et d’équité dans le traitement des fonctionnaires. Sutyadeo Moutia a dit souhaiter voir une réduction du nombre de plaintes relatives à des traitements injustes dans la fonction publique.
« Tous les jours, je reçois des plaintes venant d’officiers de divers ministères. En tant que ministre, je suis le premier à prendre connaissance des faiblesses des Human Resource Cadres des différents ministères et départements. C’est mon voeu le plus cher de voir une réduction des plaintes, surtout celles relatives à une absence de justice et d’équité dans la distribution des tâches et des postes et dans ces inconsistances dans la façon dont on donne les advantages et autres bénéfices aux fonctionnaires », a déclaré le ministre Sutyadeo Moutia, en présence de l’Acting Senior Chief Executive de son ministère, Iona Mélanie Oree, et des syndicalistes.
« Je dois vous dire qu’en tant que ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, je me préoccupe beaucoup du bien-être des gens et quand quelque chose ne va pas bien, je reçois de plaintes. Ce n’est pas du tout agréable d’entendre des plaintes sur ces incohérences dans la prise de décisions », a insisté le ministre.
Pour soutenir ses dires, Sutyadeo Moutia a cité le cas d’un Office Care Attendant (OCA), qui la semaine dernière, s’est plaint d’une distribution injuste d’heures supplémentaires (overtime). « En fait, on a refusé à cet OCA de faire des heures supplémentaires. Je me demande si le HR Manager du département concerné est conscient de la nécessité d’assurer une égalité de chances à tous les niveaux de son administration. En fait, je m’attends à ce que les officiers du HR Cadre comprennent l’importance de leur rôle à assurer la justice et l’équité dans leur traitement des fonctionnaires ».
Le ministre a ajouté qu’il passe son temps à rappeler aux fonctionnaires du HR Cadre, du Director, Human Resource Management et aux Human Resource Officers qu’ils doivent « épouser les valeurs et les principes de justice et d’équité dans chaque cas dont ils sont appelés à s’occuper ».
Sutyadeo Moutia a également exhorté ces aspirants HR Officers à inculquer chez les fonctionnaires qui tombent sous leur responsabilité une culture de la performance. « Vous avez désormais la responsabilité de donner son importance nécessaire au “Performance Management System” introduit dans la fonction publique », a-t-il lancé.
« Vous aurez aussi la responsabilité de conseiller la “Management Team” de vos ministères respectifs et départements sur comment mieux optimiser les ressources humaines, sur comment planifier les futurs besoins en ressources humaines, comment traiter ces questions de ressources humaines comme la discipline, les relations employés/responsables ou encore comment identifier les besoins en formation et en développement, etc. », a élaboré le ministre.