Plusieurs cambriolages et actes de vandalisme ont été commis à la fondation Georges Charles depuis le 26 janvier, le dernier cas en date étant survenu entre 15 h 30 le 12 février et 8 h 30 hier. La brigade criminelle de La Tour Koenig suit cette affaire de près. Le montant du butin du dernier vol est estimé à Rs 200 000.
Depuis le 26 janvier dernier, cinq vols et actes de vandalisme ont été commis à la fondation Georges Charles, qui se situe sur la route côtière de Pointe-aux-Sables. La première fois, les cambrioleurs ont fait main basse sur une imprimante puis, le 28 janvier, ils se sont emparés d’un téléviseur gardé dans la salle des autistes. Le 3 février, des individus ont à nouveau vandalisé les lieux puis, le 11 février, ils ont emporté une photocopieuse et un téléviseur. Le dernier vol a été commis entre 15 h 30 le 12 février et 8 h 30 hier. Les cambrioleurs, qui sont entrés dans le bâtiment par une imposte des toilettes, ont cette fois emporté un projecteur, un ordinateur, un téléviseur, un mixer et un boîtier ADSL. Tous les vols et actes de vandalisme ont été rapportés au poste de police de La Tour Koenig.
Colette Lechartier, responsable de la fondation Georges Charles depuis la dernière rentrée scolaire, a déclaré au Mauricien : « Nous avons obtenu une très bonne collaboration de la police dans cette affaire. » Et de poursuivre : « Il est dommage que des voleurs se soient attaqués à un institut de formation pour enfants souffrant de déficience mentale. Cela démontre une véritable perte des valeurs dans notre société. Tout vol est répréhensible, mais celui-ci l’est encore plus. Aujourd’hui, nous devons tout recommencer à zéro. Les voleurs se sont emparés de matériel bureautique, d’appareils dont nous avons besoin. » Elle raconte que, de plus, les allers-retours de la police en ces lieux ont beaucoup perturbé ses élèves. Cependant, elle indique que le personnel de cette institution est loin de se laisser décourager : « Il est cruel de la part des voleurs de s’attaquer à une Ong avec une telle fréquence, mais nous allons nous battre. Ce qui s’est passé est un “boost-up”, un défi que nous allons relever, car nous avons une mission noble à accomplir. »
D’après la police, le montant du dernier vol s’élève à environ Rs 200 000. « Souvent, nous obtenons l’aide de bénévoles. Nous sommes convaincus qu’ils collaboreront pour que nous puissions retrouver notre vitesse de croisière », explique Colette Lechartier. La fondation appelle également au public à la contacter sur le 234-5415 pour toute donation lui permettant de racheter des équipements à ses élèves. La fondation Georges Charles est une Ong oeuvrant pour la formation des enfants et adultes souffrant d’un handicap mental. L’établissement compte actuellement 82 élèves.