Quelque 850 familles modestes des régions d’Albion, Barkly, Chebel, Vuillemin, Gros-Cailloux, Canot et Petite-Rivière sont autosuffisantes en légumes. Cela grâce à un projet de jardin potager familial initié par Popo Li Kwong Wing, la défunte mère du député Kee Chong Li Kwong Wing. Aujourd’hui, le projet est géré par la Fondation K-Force.
« La Fondation K-Force est un organisme à but non lucratif inspiré en 2011 par ma mère, plus affectueusement connue sous le nom de « Popo » par tout le monde (traduction en chinois du mot grand-mère) », raconte Kee Chong Li Kwong Wing dans le magazine souvenir K-Force : le jardinage révolutionnaire, récemment publié.
Popo, poursuit Kee Chong Li Kwong Wing, était profondément préoccupée par la situation précaire des familles pauvres de sa circonscription de Beau-Bassin/Petite-Rivière qui éprouvaient des difficultés à subvenir à leurs besoins et surtout à ceux de leurs enfants. « Popo avait épuisé ses économies pour lancer un projet de jardin potager familial afin d’aider ces familles à produire leur propre nourriture », raconte-t-il.
Cette vision de Popo (voir encadré) de voir ces familles produire eux-mêmes leurs légumes, ajoute le député, était inspirée par l’expérience personnelle de la vieille dame. « Elle avait toujours planté une variété de légumes dans notre arrière-cour et même élevé des poules pour les oeufs et la viande. Elle achetait rarement des légumes au marché, et nous étions donc autonomes en termes de nourriture que nous consommions à la maison. Cela a aussi permis de générer un peu de revenus en vendant les surplus de légumes et d’oeufs », se remémore-t-il. « Popo était convaincue que ce projet de jardin potager familial pouvait permettre à ces familles pauvres non seulement de sortir de la misère, mais également d’améliorer leur santé et leur niveau de vie », ajoute-t-il.
C’est ainsi que le projet a démarré avec 100 jeunes participants en 2011. « La Fondation K-Force leur a fourni des matériaux de jardinage composés de 4 bacs, des semences de laitue, petsai, de haricots et d’autres légumes, un râteau, un arrosoir et le compost », poursuit Kee Chong Li Kwong Wing.
Le Manager de K-Force, Vijay Naraidoo, explique que pour consolider le projet, toute cérémonie de distribution de matériaux de jardinage et de semences est précédée d’une semaine de formation sur les techniques de semence, la transplantation, l’arrosage, le traitement par les insecticides bio et la fertilisation par la méthode bio. « Parallèlement, nous essayons d’inculquer aux participants, jeunes ou vieux, le sens des valeurs de self-help et d’entraide », ajoute-t-il.
Ces ateliers de formation, poursuit Vijay Naraidoo, sont animés par l’équipe de K-Force en collaboration avec le Mouvement pour l’Autosuffisance Alimentaire et le Food and Agricultural Research and Extension Institute (ex-AREU). Des visites sont également effectuées à domicile pour consolider les connaissances que les participants ont acquises.
« Notre devise n’est pas de travailler « pour l’autre » mais celle de travailler « avec l’autre », avec celui ou celle qui aura compris qu’il est possible de briser la chaîne de la misère. Car la misère n’est pas une fatalité. Nous pouvons nous prendre en charge ; nous pouvons compter sur nos propres forces », indique-t-il.
Les deux leçons de Popo Li Kwong Wing : « Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour, si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours ! » et « We make a living by what we get, but we make a life by what we give ! »