Le Portugais Jose Mourinho a été nommé entraîneur de Tottenham en remplacement de l’Argentin Mauricio Pochettino tout juste limogé, a annoncé mercredi le club londonien de Premier League.

Mourinho, sans club depuis son éviction de Manchester United en décembre 2018, a signé un contrat courant jusqu’à la saison 2022-2023, a précisé le club dans un communiqué.

« Je suis très heureux de rejoindre un club qui possède un si grand héritage et qui compte des supporteurs si passionnés. Les qualités des infrastructures et de l’équipe sont excitants. C’est travailler avec de tels joueurs qui m’a attiré », a déclaré Mourinho, cité dans le communiqué, qui va diriger aux destinées de son troisième club anglais après Manchester United et Chelsea.

Mourinho a entraîné parmi les plus prestigieux clubs européens: le FC Porto au Portugal (2002-2004), l’Inter Milan en Italie (2008-2010), le Real Madrid en Espagne (2010-2013) et Chelsea (2004-2007, 2013-2015) puis Manchester United (2016-2019) en Angleterre.

Il a remporté le titre de champion dans chacun de ces quatre championnats.

Il est par ailleurs l’un des trois seuls managers à avoir remporté la Ligue des champions deux fois avec deux clubs différents: le FC Porto en 2004 et l’Inter Milan en 2010. Il a également été trois fois champion de Premier League avec Chelsea (2005, 2006, 2015).

« En Jose, nous avons l’un des entraîneurs les plus performants du football », s’est réjoui le président de Tottenham, Daniel Levy. « Il a beaucoup d’expérience, c’est un grand tacticien et sait inspirer les équipes. Il a remporté des honneurs dans tous les clubs qu’il a entraînés », a-t-il relevé, cité dans le même communiqué.

L’Argentin Mauricio Pochettino, qui avait pourtant conduit les Spurs à la finale de la Ligue des champions l’an passé, a été limogé sans ménagement alors que le club occupe la 14e du championnat d’Angleterre.

« Les résultats domestiques à la fin de la saison dernière et au début de celle-ci ont été extrêmement décevants », a sobrement expliqué mardi soir le club de Londres.

Dans sa folle course européenne la saison dernière, Tottenham avait en effet laissé des forces en Premier League, ne remportant que trois de ses douze derniers matches.

Et s’ils ont terminé dans les places européennes (4e), les Spurs le doivent surtout à l’incapacité chronique d’Arsenal et Manchester United à tenir le rythme.

Ces mauvais résultats se sont poursuivis cette saison puisque le club londonien pointe à la 14e place, à onze longueurs de la 4e place, synonyme de C1, et à vingt du leader Liverpool.

Pire, Tottenham, éliminé en Coupe de la Ligue par un club de D4, n’a plus remporté de match (trois nuls, deux défaites) de Premier League depuis la réception de Southampton (2-1), le 28 septembre.

La Ligue des champions est essentielle pour les Spurs, qui se sont installés dans leur nouveau stade en avril 2019.

jbo-lab