Il existe belle et bien un courrier de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) qui demande à la Mauritius Football Association de se mettre en conformité avec les nouveaux statuts déjà visés par l’instance de Genève. La confirmation de l’existence de cette lettre qui semble être un secret bien gardé au Football House est venue de la bouche même du président de la MFA, Vinod Persunnoo. Hier après-midi au téléphone, ce dernier nous a fait la déclaration suivante: «La MFA nous a belle et bien envoyé une lettre pour nous dire qu’il faut  que nous amendions nos statuts. Mais je vous avoue également que j’y ai pas encore pris connaissance, car le secrétariat ne m’a pas encore donné une copie». Une idée très explicite sur l’ambiance qui règne à la Football House ces derniers temps.
Pour des raisons que nous ignorons encore, cette lettre  donne des tournis actuellement à la MFA. Est-ce parce que la FIFA a donné un « deadline » — jusqu’au 30 août — à la MFA pour se mettre en conformité avec ces nouveaux statuts? Ou est-ce parce que certains se sentent menacés par ces nouveaux statuts? Toujours est-il que selon Vinod Persunnoo cette lettre ferait suite à un courrier que la MFA a envoyé à la FIFA pour dire que les deux tiers sont nécessaires pour faire passer les statuts lors de l’assemblée générale spéciale de décembre dernier. La FIFA ne voit pas les choses de cette façon.
Selon les informations de Week-End, il revient que la FIFA a soutenu au président de  la MFA  la nécessité de se mettre en conformité avec ces nouveaux statuts. Dans la foulée, Zurich a aussi demandé à Vinod Persunnoo de venir avec tout son dossier lors du congrès de la FIFA  pour «régler cette question  une bonne fois pour toutes. Des informations que nous a confirmées dans des termes à peine voilés Vinod Persunnoo. «C’est la raison pour laquelle j’ai demandé une rencontre avec le président de la FIFA, car notre cas est assez particulier. Nous avons aussi besoin d’une majorité de deux tiers pour passer les nouveaux
règlements», a soutenu Vinod Persunnoo.
Reste que nous apprenons également de source confirmée que la lettre aurait provoqué une réunion secrète jeudi à Port-Louis de quelques membres de la MFA et d’un employé. Si pour l’heure rien n’a encore transpiré sur les sujets de discussions de cette réunion, des indications laissent comprendre que cette lettre a été sur la table des discussions.