Le choc de ces 8es de finale de la Republic Cup opposant hier le Savanne SC au champion de Maurice, l’Association Sportive de Port-Louis 2000, a tourné à l’avantage du premier nommé qui l’a emporté aux tirs aux buts (15-14), le score étant de deux buts partout après le temps réglementaire. L’ASPL 2000 peut s’en mordre les doigts.
Tout avait pourtant mal débuté pour les Savannais de Prakash Parmanund qui allaient encaisser un but à la 12e minute de jeu par l’intermédiaire du Ghanéen Kwasi. Les Savannais allaient égaliser par l’entremise du jeune Stephan Nabab (25e) mais les Port- Louisiens avaient pris l’avantage avant  la pause (40e), suite à une frappe tendue de Fabien Pithia, qui trompa la vigilance du portier sudiste, Fabrice De Boucherville. L’ASPL 2000 pensait avoir fait le plus dur mais ce même Nabab allait signer un doublé à la 87e minute de jeu, offrant à son équipe le ticket du match nul ainsi que les séances de tirs aux buts.
C’est Bruno Ravina qui allait manquer le 15e penalty de son équipe à sa deuxième tentative. « C’est du 50-50. Je suis toutefois satisfait de la performance de mes joueurs. On aurait dû remporter le match mais nous avons commis des erreurs que nous pouvions éviter. C’est le football. Nous allons vite rebondir », a déclaré l’entraîneur de l’équipe de la Ville Capitale, le Malgache Fidy Rasoanaivo. Prakash Parmanund ne s’attendait pour sa part pas à ce que les séances de tirs aux buts allaient être aussi longues. « C’est du jamais vu. C’est vraiment incroyable. Mon équipe a bien respecté les consignes et à tout donné dans cette rencontre. Nous avons beaucoup de blessés et les jeunes ont donné satisfaction. Nous espérons aller le plus loin possible dans cette Republic Cup », a clairement indiqué Prakash Parmanund.