La partie s’annonce très difficile pour les protégés d’Akbar Patel en terre étrangère face aux Warriors du Zimbabwe. Le Club M a mis le cap sur Harare via Johannesburg mercredi dernier et en découdra aujourd’hui avec la bande à Ian Gorowa avec l’espoir, si espoir il y a bien évidemment, de remonter les trois buts de déficit. Un sursaut d’orgueil est attendu des coéquipiers de Colin Bell sur le terrain synthétique du stade Rufaro dans le cadre de la manche retour du premier tour des 3es Championnats d’Afrique des Nations 2014.
Dimanche dernier au New George V Stadium, le match a tourné à l’avantage des Warriors de Ian Gorowa, qui a emporté la manche aller sur le score de 3 buts à 0 grâce notamment à un doublé de Nelson Mazivirisa (15e, 90e) et une réalisation de Simba Sithole (56e). Toutefois, cette partie s’est déroulée dans des conditions exécrables, le mauvais temps venant jouer le trouble-fêtes. Faisant preuve d’un froid réalisme, le Zimbabwe, finaliste de la Cosafa Cup, a concrétisé toutes ses occasions de but. Le Club M n’a pas été en mesure d’apporter le danger devant le but adverse et on voit mal comment les données pourraient être inversées aujourd’hui.
L’entraîneur national, Akbar Patel, garde toutefois espoir et croit en ses troupes. « Nous conservons toujours nos chances même s’il faudra remonter trois buts d’écart. Il faudra batailler très dur et les joueurs savent que ce ne sera pas une partie de tout repos. Au match aller, nous avons pêché dans le jeu et les joueurs ont été intimidés dès le coup d’envoi par cette équipe, qui a exercé une belle agressivité pour nous prendre à défaut. Le manque d’expérience de ce genre de rendez-vous a joué en notre défaveur. Je ne pense pas que les joueurs étaient en dessous des visiteurs. Pas du tout. Les Warriors ont surtout fait preuve de caractère et ont concrétisé leurs actions de buts. Ils seront toutefois redoutables chez eux et nous devrons doublement nous en méfier », explique Akbar Patel.
Pour ainsi s’acclimater aux conditions d’Harare, le Club M s’est entraîné sur le nouveau terrain synthétique du centre technique de la Mauritius Football Association (MFA) à Trianon, financé par le projet Goal de la FIFA. Ian Gorowa, sélectionneur du Zimbabwe, soutient que ses joueurs aborderont la manche retour avec la même détermination et le même sérieux. « Nous jouons à domicile et de ce fait, nous allons tout faire pour conclure en beauté. Le Club M possède une bonne équipe avec des joueurs de qualité. Nous n’allons en aucun cas les sous-estimer. La victoire à l’aller m’a rendu très heureux mais n’oublions pas que la qualification se joue sur l’ensemble des deux rencontres. Nous sommes confiants que nous remporterons la victoire », fait ressortir Ian Gorowa.
Des vingt éléments qui avaient participé à la Cosafa Cup en Zambie, deux d’entre eux, nommément Sewram Gobin et Franco Hypolite, n’ont pas été retenus dans le groupe pour l’aventure zimbabwéenne. Cédric Permal, défenseur central du Club M, indique pour sa part que rien n’est impossible. « Nous sommes dos au mur et nous n’avons pas le choix. Nous devrons tenter le tout pour le tout et marquer le plus tot possible dans la rencontre. Je reste confiant car en 90 minutes, tout peut arriver. Nous pouvons créer l’exploit. Mes coéquipiers sommes optimistes. Nous allons faire honneur au quadricolore mauricien », souligne-t-il. Quoi qu’il en soit, le Club M devra montrer un autre visage que lors de la semaine écoulée. Sur le terrain synthétique d’Harare, ils auront la lourde responsabilité de donner du fil à retordre aux Zimbabwéens même si au final, il n’y a pas de qualification au bout.