Le nouveau comité directeur de la Mauritius Football Association (MFA) estime que l’assemblée générale extraordinaire de vendredi dernier, tenue à l’extérieur des locaux de la MFA House, était illégale pour deux principales raisons.
Le président Anoop Madhow estime que des vingt et un membres présents, « au moins quatre ne sont pas mandatés par leurs clubs. » « Ils y étaient de leur propre gré, soit à l’encontre des directives de leurs comités respectifs. D’ailleurs, ils ont déjà été limogés. »
Anoop Madhow avance aussi que des votes ont été pris par acclamation alors que selon les règlements de la MFA, il est préconisé qu’une motion soit approuvée par un vote à main ou vote secret. « Or, tel n’a pas été le cas. Ils ont pris des résolutions par acclamation alors qu’il y avait de nombreuses personnes dans la cour de la fédération. Ont-ils relevé le nombre de clubs qui ont levé la main ? » poursuit le nouvel homme fort de la Maison du football.
Ce dernier s’explique aussi sur l’interdiction d’accès à la salle de conférences aux délégués pour cette AG extraordinaire. « Vu que l’ex-président Prem Jodha avait lancé une invitation publique, nous avons décidé de fermer les locaux pour des raisons de sécurité. D’autant que nous n’avons pas reçu d’invitation officielle pour la tenue de cette AG », fait encore ressortir Anoop Madhow.
Ce dernier juge donc farfelues les résolutions prises vendredi dernier, notamment le retour vers la Premier League et la tenue des élections. « D’emblée, je dirai que la Premier League ne figure pas notre constitution. Je pense que nous sommes une équipe bien en place pour diriger jusqu’aux prochaines élections. »
Le comité directeur se réunira une nouvelle fois demain pour passer en revue les détails entourant la prochaine saison footballistique avec une D1 à treize clubs et une D2 avec le même nombre de points. Le tirage au sort pourrait avoir lieu vendredi prochain. Le coup d’envoi sera donné probablement le week-end 5-6 novembre.