Place à la 12e journée de la Barclays Mauritius Premier League aujourd’hui avec le nouveau leader, l’ASPL 2000 qui affronte La Cure Sylvester dans un derby de la capitale qui s’annonce très disputé sur le terrain synthétique du stade St-François Xavier. Petite-Rivière-Noire, qui occupe désormais la deuxième place, devra se relancer contre l’AS Quatre-Bornes (ASQB) au stade Germain Comarmond.
L’ASPL 2000 a comme objectif de prendre le dessus sur l’autre formation de la banlieue de la capitale, le néo-promu La Cure Sylvester, dans une rencontre qui s’annonce très disputée au stade St-François Xavier. Les hommes de Sakoor Boodhun possèdent les arguments nécessaires pour faire la différence avec des joueurs pouvant faire la différence à tout moment. Nous pensons bien évidemment au jeune et talentueux Adrien Botlar, auteur de quatre réalisations depuis le début de la saison tout comme le Malgache Andrisoa Olivier Randrianandrasana.
La Cure Sylvester, pour sa part, s’est vu enlever trois points après sa victoire contre le Pamplemousses SC lors de la journée précédente pour avoir titularisé certains joueurs non éligibles. La bande à Gino Labutte est donc redescendue au classement, pointant à la 8e place avec neuf unités. Sur papier, l’ASPL 2000 partira largement avec les faveurs des pronostics mais il ne faut pas oublier qu’un derby est toujours difficile et plein d’intensité. Les joueurs devront rester concentrés jusqu’au bout car nul doute que La Cure Sylvester voudra certainement jouer les trouble-fêtes dans cette partie. Tant mieux pour les spectateurs qui voudraient certainement voir du suspense et du beau jeu. À noter qu’à l’aller, l’ASPL 2000 s’était imposé sur le plus petit score qui soit avec une réalisation de Doddy Edouard.
Petite-Rivière-Noire, qui a enregistré sa troisième défaite de la saison lors de la semaine écoulée, tentera de rebondir contre l’autre promu, l’ASQB dans son antre à Bambous. On se souvient que lors de la dernière confrontation entre ces deux équipes, les quatrebornais avaient donné du fil à retordre à la formation de l’Ouest qui s’était toutefois imposée sur le score de 2 buts à 1. Autant dire que les protégés de Twaleb Fathemamode n’auront pas la partie facile car ils devront se méfier de cette surprenante équipe dirigée par Benjamin Théodore.
Cercle de Joachim monte en puissance
Après un début de saison poussif, le champion de Maurice en titre retrouve de l’allant, étant l’équipe la plus en forme du moment. Lors d’un match en retard comptant pour la 9e journée de championnat, la bande à Joe Tshupula a dominé l’ASPL 2000 sur le score de 2 buts à 0 avec des buts signés Yannick Dig Dig (78e) et Christopher L’Enclume (89e). Cette fois-ci opposé au dernier de la classe, Entente Boulet Rouge/Riche Mare Rovers, les coéquipiers de Denis Dookee ne devrait pas faire dans la demi-mesure d’autant qu’ils restent sur une belle série de cinq victoires consécutives.
« Nous sommes actuellement dans une belle dynamique et nous comptons poursuivre sur cette belle lancée. Nous irons à Flacq avec la ferme intention de prendre les trois points. Nous n’allons en aucun cas sous-estimer notre adversaire et nous ferons preuve d’autant d’agressivité dans le jeu que lors des précédentes rencontres. Nous devrons rester concentrés au maximum », explique Joe Tshupula. Il soutient, « En début de saison, nous étions erratiques. Nous jouions pourtant pas mal au football mais il y a que le facteur chance n’était pas trop souvent  de notre côté. Nous péchons également dans l’agressivité. Mais nous sommes sur la bonne voie et nous avons rectifier le tir. Il y a eu un énorme sursaut d’orgueil et en tant que champions de Maurice en titre, nous nous devons de montrer un visage séduisant à tous les matches ».
Et de 7 pour le CSSC ?
Le Curepipe Starlight Sports Club tentera aujourd’hui d’enregistrer sa septième victoire de la saison contre le Pamplemousses SC au New George V Stadium. Troisième, la bande à Fidy Rasoanaivo affiche la sérénité, et paraît la mieux placée pour remporter la victoire finale. Henri Spéville, le coach nordiste, s’attend à un match difficile contre la formation de la Ville Lumière. « Le CSSC est dans une excellente forme et ce sera dur pour nous de nous mesurer à un adversaire aussi coriace. Mais c’est un match de football et tout peut arriver. Personnellement, je suis d’avis que nous pouvons réaliser de belles performances à Curepipe. Mais il faudra faire preuve de beaucoup de réalisme car en face, il ne leur en faudra pas beaucoup pour marquer », indique Henri Speville.
La dernière rencontre mettra aux prises l’AS Rivière du Rempart au Chamarel SC au stade Anjalay. Les joueurs de Tony François partiront avec un léger avantage dans cette partie mais ils ne devront en aucun cas sous-estimer la formation de l’Ouest qui ne viendra pas avec la fleur au fusil. Le public est attendu en grand nombre dans les cinq stades de l’île.