L’AS Quatre-Bornes s’est fait surprendre samedi par l’AS Rivière du Rempart au stade Guy-Rozemont dans le cadre de la 29e journée de la BMPL. Les deux formations se sont séparées sur le score nul de 1-1, grâce à un but tardif de Jesson Rungassamy, qui a remis l’AS Rivière du Rempart sur la voie du partage des points. L’AS Quatre-Bornes avait pourtant pensé avoir fait le plus dur en ouvrant la marque à la 7eminute.
C’est le buteur maison, Arno Stafford, qui a réussi à tromper Godefrey Abrefa, le portier nordiste, dès l’entame du match. Sauf que les choses n’allaient pas tourner comme l’aurait souhaité Benjamin Théodore, l’entraîneur quatre-bornais. « Nous avons eu l’occasion de tuer le match. » En effet, ses protégés ont obtenu trois occasions franches, sans réussir à en concrétiser une seule. « C’est dommage. Notre maladresse devant les buts nous a desservis. »
Du côté de l’AS Rivière du Rempart, on se réjouit un peu de ce dénouement inespéré. En effet, c’est sur une action de Sunday Ogbogho, entré en cours de jeu, que viendra la délivrance. Sur un ballon mal dégagé par la défense quatre-bornaise, le milieu offensif de l’AS Rivière du Rempart servira aux attaquants nordistes un centre millimétré, que Jesson Rungassamy récupérera de la tête. On joue alors les arrêts de jeu de la rencontre. « J’ai parlé aux garçons à la mi-temps. Et surtout, j’ai donné des instructions aux joueurs pour qu’ils poussent l’AS Quatre-Bornes dans leurs derniers retranchements », explique pour sa part Steve Curpanen.
Pourtant, les deux entraîneurs reprochent à leurs formations respectives leur manque de réalisme devant les buts. « C’est surtout dans la préparation d’avant-match que ça a calé. Il y a un certain manque de discipline », déplore Steve Curpanen. Benjamin Théodore, pour sa part, avance que sa formation a fait avec les moyens du bord. « Nous avons quelques blessés. Nous avons dû faire tourner l’équipe. »
Les deux équipes campent donc sur leurs positions respectives. L’AS Quatre-Bornes se maintient à la cinquième place, avec 47 points, à une longueur de l’ASPL, battue par le Cercle de Joachim (voir plus loin). L’AS Rivière du Rempart, pour sa part, ne s’éloigne pas pour autant de la zone rouge et commence à sentir le souffle chaud du Savanne SC, vaincu par le Pamplemousses SC.
« On est juste avant la zone rouge et je peux dire que nous avons notre destin entre les mains, sachant que nous avons des matches capitaux à jouer », conclut Steve Curpanen.