Le match en retard de la 30e journée, demain, entre le Cercle de Joachim et GRSE Wanderers, marque la reprise du championnat, mis temporairement sous éteignoir avec la phase qualificative de la CAN 2017 et la Cosafa Cup.
On se souvient que ce match avait été renvoyé pour cause de terrain impraticable. On verra donc, avec un intérêt certain, deux équipes qui tentent de se maintenir dans la bonne direction. D’une part, les Curepipiens ne sont que cinquièmes d’un classement largement dominé par l’ASPL 2000. D’autre part, les GRSE Wanderers, eux, jouent le maintien et semblent bien partis pour rester en Premier League la saison prochaine.
Par contre, sur la question de la fraîcheur physique, c’est bien le Cercle de Joachim qui a le plus à perdre. Quelques-uns de ses éléments incontournables ont été pris avec la sélection nationale, alors que les Rastas n’ont eu qu’un représentant avec le Club M.
Par contre, les choses sérieuses reprennent définitivement ce dimanche, avec le 32e acte du championnat. L’ASPL 2000, le leader, croisera le fer avec les GRSE Wanderers. Un match que les Sudistes ne doivent pas perdre s’ils veulent maintenir Chamarel, leur plus proche poursuivant, à distance respectable.
En effet, seulement quatre points séparent les deux formations, qui occupent les huitième et neuvième places respectivement. Et une victoire, demain, en match en retard contre le Cercle de Joachim, leur laisserait encore un peu plus de marge pour les prochaines journées.
Quant à Chamarel, qui se déplacera au stade Anjalay pour se mesurer à l’AS Rivière du Rempart, il lui faudra faire appel à toute sa science pour espérer renverser un adversaire qui possède un des meilleurs buteurs du championnat. D’autant que Jesson Rungassamy, appelé en sélection par Joe Tshupula, a accumulé du temps de jeu.
La lanterne rouge, le CSSC, également dans la course pour le maintien, recevra La Cure Sylvester au stade George V. Avec seulement cinq succès en 31 journées, les Curepipiens enregistrent une mauvaise saison, loin de toutes les ambitions qu’ils pourraient avoir eu en début de campagne.
Quant à La Cure Sylvester, après s’être pendant longtemps maintenu sur le podium, il en a été éjecté par l’AS Quatre-Bornes, désormais deuxième du championnat. Les Sylvesters, qui ont connu un regain d’entrain depuis l’arrivée de Mervin Édouard, doivent maintenant s’accrocher à l’espoir d’un podium final, ce qui serait inédit pour eux.
Les Quatre-Bornais, justement, accueillent le Pamplemousses SC dimanche. Un choc entre les deux poursuivants directs de l’ASPL 2000, alors que cinq points les séparent. Finalement, le Cercle de Joachim se rendra au stade de Bambous pour croiser le fer avec le Petite Rivière Noire FC. Les Curepipiens partent avec un léger avantage, du fait de leur rang. Mais un sursaut des coéquipiers de Stephane Pierre n’est pas à écarter, eux qui n’ont que six points d’avance sur les GRSE Wanderers.