Repos pour le championnat de la Barclays Mauritius Premier League cette semaine avec les joueurs locaux qui se préparent activement pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015 face au Ghana dimanche prochain. L’occasion pour nous, de revenir sur cette 2e saison professionnelle, avec l’ASPL 2000 qui est bien parti pour succéder à Cercle de Joachim au palmarès.
Qui pourrait arrêter la marche en avant de l’ASPL 2000, solide leader après 31 journées ? Meilleure attaque du championnat avec Pamplemousses (60 buts chacun) et meilleure défense (19 buts encaissés), les hommes de Sakoor Boodhun sont très réguliers cette saison, n’ayant enregistré que 4 revers, la dernière étant face au voisin ennemi, La Cure Sylvester lors de la 30e journée. Certes, les coéquipiers de Bruno Ravina ont dû avoir recours au partage des points contre Pamplemousses (0-0) dimanche dernier au stade Anjalay mais force est de constater que l’équipe de la Capitale possède une belle marge d’avance, soit 10 sur son dauphin, l’AS Quatre-Bornes, à 5 journées de la fin.
D’ailleurs, avant la défaite contre La Cure, les Portlouisiens restaient sur quatre succès consécutifs et n’avaient plus perdu depuis la 15e journée (défaite contre l’ASQB à domicile 0-1). Les Jonathan Ernest, Adrien Botlar et autres Andry Lalaina (capitaine) se dirige tout droit vers le titre et ce sera bien difficile pour les autres équipes de les bousculer. Lors des prochaines joutes, l’ASPL 2000 affrontera GRSE Wanderers à domicile avant de se rendre au stade George V pour y affronter Joachim. S’ensuivront ensuite des joutes contre Petite-Rivière-Noire, AS Rivière-du-Rempart et l’AS Quatre-Bornes pour terminer en beauté.
L’ASQB s’accroche solidement à la 2e place
En ce qu’il s’agit de cette dernière formation, impressionnante jusqu’ici, elle n’a pas volé sa deuxième place, misant sur un groupe solide bâti autour de son attaquant vedette, Arnaud Stafford (14 buts). La formation de la Ville des Fleurs a enchaîné quatre victoires d’affilée depuis son revers contre le leader (0-3) au stade St-François Xavier et demeure inévitablement un candidat sérieux pour le titre de vice-champion de Maurice. Les Quatrebornais ont d’ailleurs chipé cette deuxième place à Pamplemousses, qui accuse désormais 5 unités de retard. Qui ne se souvient pas de la belle série de la bande à Benjamin Théodore, qui restait sur 11 matches sans défaite (9 victoires et 2 nuls) depuis la défaite contre Pamplemousses le 13 décembre dernier (11e journée).
Les Nordistes de Tony François auront à cravacher dur pour reconquérir cette deuxième place, eux qui sont sous la menace de La Cure Sylvester, 4e à seulement trois longueurs. Joachim et Grande-Rivière-Sud-Est Wanderers sont les deux seules équipes à n’avoir disputé que 30 rencontres, eux qui s’affronteront en match en retard de la 30e journée au stade George V. Le Curepipe Starlight, en grande difficulté cette saison et lanterne rouge, devrait selon toute vraisemblance descendre en division inférieure pour la prochaine saison. L’équipe phare de la Ville Lumière, qui jouait jadis les premiers rôles, a enregistré 20 défaites pour 6 nuls et seulement 5 victoires. Dans le duel des mal classés dimanche dernier contre Chamarel, adversaire direct pour le maintien, les coéquipiers d’Ashley Nazira se sont fait battre sur le score de 4 buts à 2 au stade Germain Comarmond. Chamarel dispose désormais de 4 longueurs d’avance. Le CSSC reste sur quatre défaites consécutifs et n’a plus gagné depuis la 26e journée. Pire, elle a pris 12 pions lors de ces quatre dernières rencontres. Les prochaines échéances seront déterminantes pour les Curepipiens qui croiseront le fer avec La Cure, Pamplemousses, GRSE Wanderers, Cercle de Joachim et Petite-Rivière-Noire. Pour rappel, le meilleur artificier du championnat est le Malgache Brandly Zizi Ratovonirina (20 buts) talonné de près par le meilleur buteur Mauricien, Jesson Rungassamy de l’AS Rivière-du-Rempart. Le jeune et talentueux milieu offensif de l’ASPL 2000, Adrien Botlar, a inscrit 16 buts.