L’ASPL 2000 a eu chaud hier après-midi sur sa pelouse de St-François Xavier face à l’Association Sportive de Rivière-du-Rempart. Les Portlouisiens ont dû attendre les arrêts de jeu pour faire la différence grâce à son vieux briscard, Bruno Ravina, qui a sauvé les siens d’une belle reprise du gauche. Les rouges et blancs s’en sortent bien en évitant le traquenard nordiste.
Steve Curpanen, le coach de l’ASRR, peut s’en mordre les doigts. Son équipe a raté une belle occasion d’accrocher le champion de Maurice en titre. « C’est le football. Pourtant, nous avons tout donné pour arriver à conserver ce résultat. Nous sommes tombés face à beaucoup plus fort que nous. C’est tout de même la meilleure équipe du championnat », a-t-il précisé.
L’ASPL 2000 a démarré cette rencontre tambour battant, privilégiant un schéma en 4-3-3 avec Yannick Macoa dans les buts, Bryan David et Ravina en défense centrale, Marco Dorza sur le couloir droit et Jovanni Vincent sur la gauche, Luther Rose en sentinelle, épaulé d’Ibrahim Nuhu et d’Andry Lalaina (capitaine) et le trident offensif composé d’Adrien Botlar, John Chidozie et Guikan Ephrem.
Le club de la capitale est rentré dans la partie dès la première minute de jeu, quand Lalaina lança idéalement Vincent qui mit le portier adverse à contribution d’une belle frappe du gauche. À la 8e minute, ce fut au tour de Chidozie de buter sur Abrefa, puis Ephrem. Ce n’était que partie remise puisque ce même Ephrem allait se distinguer de la plus belle des manières en prenant un parfait centre en profondeur de Lalaina, grâce à un contrôle millimétré. Seul face au gardien, il s’excentra un peu sur la gauche pour tenter une frappe limpide et croisée du gauche. 1-0. L’attaquant ivoirien avait la belle de break au bout de la tête mais sa reprise frontale passa au-dessus (11e).
Ravina : Monsieur +
Toutefois, l’ASPL 2000 a commencé petit à petit à baisser le rythme, refléter par des fautes de concentration. D’ailleurs, ils se feront prendre à la 23e minute suite à une mésentente entre la défense. L’attaquant Jesson Rungassamy, en véritable opportuniste, surgit pour prendre le ballon, mais il fut fauché dans la surface par Yannick Macoa. L’arbitre désigna le point de penalty. Ce même Rungassamy ne se fit pas prier pour égaliser en prenant le gardien à contre-pied. 1-1. Tout était à refaire pour les Portlouisiens. À la sortie des vestiaires, les Port-Louisiens furent pris dans l’étau nordiste, Steve Curpanen ayant trouvé la bonne formule pour déjouer les velléités adverses.
Mais lors des quatre minutes d’arrêts de jeu, Bruno Ravina en décida autrement en tentant une frappe de loin du gauche qui ne laissa aucune chance à Abrefa. L’ASPL 2000 pouvait exulter, son Monsieur + pouvait quant à lui célébrer avec le groupe. « Nous avons un groupe soudé qui avait envie de prendre les trois points. L’ASRR, à l’instar de beaucoup d’autres équipes qui jouent contre nous, veut repartir avec le point du match nul. Nous voulions impérativement l’emporter et, à force de pousser, nous avons été récompensés », a fait ressortir Sakoor Boodhun. « Nous voulons conserver notre titre de champion. Nous ferons tout pour atteindre notre objectif », a-t-il soutenu.