Place à la reprise du championnat de football professionnel avec la 32e journée qui s’annonce décisive dans la course au titre. En effet, en cas de victoire face à Grande-Rivière-Sud-Est dans son antre de St-François Xavier et si dans le même temps, l’AS Quatre-Bornes ne gagnait pas face à Pamplemousses, c’est l’ASPL 2000 qui deviendrait le nouveau champion de Maurice et succèderait à Cercle de Joachim.
L’ASPL 2000 a une belle carte à jouer face au promu GRSE Wanderers. En effet, la bande à Sakoor Boodhun compte 10 points d’avance sur la formation de Benjamin Théodore à 5 journées du dénouement. Meilleure attaque du championnat avec Pamplemousses (60 buts chacunes) et meilleure défense (19 buts encaissés), l’équipe de la Capitale est très régulière cette saison , n’enregistrant que 4 revers, la dernière étant face au voisin ennemi, La Cure Sylvester lors de la 30e journée. D’ailleurs, avant cette défaite, les Portlouisiens restaient sur quatre succès consécutifs et n’avaient plus perdu depuis la 15e journée (défaite contre l’ASQB à domicile 0-1).
Même si les coéquipiers de Bruno Ravina avaient dû avoir recours au partage des points contre Pamplemousses (0-0) lors de la précédente journée, il partiront avec l’avantage des pronostics contre GRSE Wanderers sur la pelouse synthétique du stade St-François Xavier. La pression est surtout sur les épaules du surprenant deuxième, l’ASQB, qui n’a pas droit à l’erreur contre Pamplemousses (3e). Les hommes de Benjamin Théodore sont dans l’obligation de prendre les trois points car si l’ASPL 2000 venait à l’emporter et que la formation de la Ville des Fleurs se faisait battre ou accrocher, la messe serait alors dite. L’ASPL 2000 totalise d’ailleurs une meilleure différence de buts que son dauphin (+26).
Quoi qu’il en soit, l’ASQB comptera sur l’efficacité de son attaquant vedette, Arnaud Stafford (14 buts) pour faire la différence. Les bleus et blancs ont enchaîné quatre victoires d’affilée depuis leur défaite contre le leader (0-3) au stade St-François Xavier. Qui ne se souvient pas de la belle série des Quatrebornais, qui restaient sur 11 matches sans défaite (9 victoires et 2 nuls) et ce depuis l’échec face à Pamplemousses le 13 décembre dernier (11e journée). Cette dernière formation aura à coeur de maintenir sa suprématie sur son adversaire du jour d’autant qu’un sursaut d’orgueil est attendu de la part des Nordistes qui comptent cinq points de retard sur cette 2e place. Le meilleur buteur du championnat (20 buts), Branly Zizi aura à coeur de faire parler la poudre, lui qui est resté muet pendant plusieurs journées.
La Cure Sylvester n’a pas droit à l’erreur
La Cure Sylvester (4e) affronte pour sa part le dernier de la classe, le Curepipe Starlight, au stade George V. L’équipe de la banlieue portlouisienne fera son maximum pour monter sur le podium, ne comptant que 3 unités de retard sur le troisième. Tout laisse présager que le CSSC entamera la saison prochaine en purgatoire, ayant enregistré 20 défaites pour 6 nuls et seulement 5 victoires. Dans le duel des mals classés contre Chamarel, les coéquipiers d’Ashley Nazira s’étaient fait battre sur le score de 4 buts à 2 au stade Germain Comarmond (31e journée). Le CSSC reste sur quatre défaites consécutives et n’a plus gagné depuis la 26e journée. Pire, elle a pris 12 buts lors de ces quatre dernières rencontres.
Chamarel a pour sa part un déplacement périlleux au stade Auguste Vollaire contre l’Association Sportive de Rivière-du-Rempart (6e). Les Nordistes, réputés pour être difficiles à manier, feront confiance à leur buteur Jesson Rungassamy, auteur de 19 buts et meilleur artificier mauricien de ce championnat. Dans le dernier match, Petite-Rivière-Noire en découdra avec Cercle de Joachim au stade Germain Comarmond. Les Curepipiens devront toutefois se méfier de la formation de l’Ouest qui pourrait bien jouer les trouble-fêtes. Une journée charnière à l’affiche donc.