Qui de l’AS Quatre-Bornes ou du Cercle de Joachim sera le grand gagnant de la joute en retard de la 18e journée ? La question se pose, même si les Quatre-Bornais se rendent cet après-midi au stade George V avec l’ascendant psychologique et l’avantage de surfer sur une bonne vague depuis le début de l’année.
Neuf points séparent le Cercle de Joachim de l’AS Quatre-Bornes. Un avantage considérable, sachant que les deux formations se retrouveront ce dimanche au stade George V pour la 25e journée. Mais avant cela, une démonstration de force s’impose pour les uns comme pour les autres.
D’une part, l’AS Quatre-Bornes se montre de plus en plus convaincant. Une victoire 1-0 contre le Pamplemousses SC, une autre 2-0 contre les GRSE Wanderers : le bilan est intéressant voire favorable à un troisième succès consécutif.
Sauf que le Cercle de Joachim, double tenant du titre, n’a pas soulevé le trophée deux fois en deux ans pour rien. Que se passe-t-il à Curepipe ? Manque de cohésion ? Perte de repères ? La question est posée, d’autant que l’effectif s’est renforcée ave l’arrivée de Fabien Pithia, mais aussi avec l’éclosion d’une nouvelle génération emmenée par Cédric Permal et Adel Langue.
Cela dit, l’enjeu est énorme pour les Curepipiens et les Quatre-Bornais. Pour les premiers nommés, trois points leur permettraient de recoller aux basques de La Cure Sylvester. Pour les Quatre-Bornais, un succès verrait la bande à Benjamin Théodore revenir à un point de Pamplemousses.
Pour rappel, l’ASPL 2000 fait depuis longtemps cavalier seul en tête du classement. Sa victoire de dimanche dernier sur le Cercle de Joachim lui a offert encore trois points, ce qui lui fait un total de 55 points récoltés en 24 journées, soit neuf points d’avance sur Pamplemousses.
Dans l’autre moitié du tableau, la lutte pour le maintien prend une nouvelle dimension avec le regain d’énergie du CSSC, qui reste sur une victoire et un nul, alors que le Chamarel SC a bousculé La Cure Sylvester, dimanche dernier au stade Germain-Comarmond.