Bolton City est l’équipe en forme de la saison 2016/17. Les autres grosses cylindrées de ce championnat ont intérêt à se ressaisir au plus vite, car les bleus et blancs ne donnent pas l’impression de vouloir abdiquer. Bien au contraire, ils ont envie de créer la sensation en réalisant quelque chose d’énorme. Pamplemousses se retrouve, elle, huit points en arrière, mais compte plusieurs matches de retard.
Les protégés de Jérôme Thomas ont frappé un grand coup lors du match en retard de la 21e journée, une rencontre phare entre deux prétendants à la couronne. Prenant la mesure de Pamplemousses sur le score de 2 buts à 0, Bolton a démontré une montée en puissance représentée par un joueur : le jeune Fabrice Brasse. Ce dernier, qui venait de fêter sa première sélection avec le Club M lors de la double confrontation engagée contre les Comores, a mené les siens en ouvrant la marque peu après la 34e minute.
Les Nordistes ont tenté tant bien que mal de revenir au score n’était-ce l’intervention de Marvine Samane, qui a permis aux siens de l’emporter en faisant le break dans les arrêts de jeu de la deuxième mi-temps. Même si les hommes de Tony François sont toujours dans la course au titre, ils peuvent nourrir des regrets?; le leader accuse désormais huit points d’avance, soit 49 contre 41 pour les Nordistes. « Je suis très satisfait de la performance de mes protégés. Ils se sont donnés à 200% comme d’habitude. Après notre faux pas contre GRSE Wanderers, il était important de vite rebondir et nous l’avons fait face à un mastodonte du championnat. Cette victoire de prestige représente un énorme boost au moral », a déclaré Jérôme Thomas.
Le promu se dirige-t-il vers le titre? le coach est catgorique : pour l’heure, il est encore trop tôt pour en discuter. « Il y a encore plein de points à prendre et d’autres équipes ont un grand nombre de matches en retard. Nous ne sommes pas encore champions. En début de saison, l’objectif consistait à se maintenir à tout prix. Maintenant, nous pouvons revoir nos ambitions à la hausse. Nous voulons au moins terminer parmi les trois premiers. Ce serait déjà une saison réussie. Si nous sommes champions, ce sera la cerise sur le gâteau », a avoué notre interlocuteur.
Bolton est également en lice pour un doublé, étant également en course dans la MFA Cup. « Nous devrons faire un choix?; celui de privilégier le championnat ou la Coupe. Nous n’avons pas un effectif pléthorique et ce sera très difficile voire impossible de jouer sur les deux tableaux. Il faut être réaliste. Nous prendrons la bonne décision en temps et lieu », a-t-il renchéri. Quoi qu’il en soit, Bolton City connait une saison de rêve et tout laisse présager que le conte de fées pourrait bien se conclure en beauté.
PRNFC prend l’eau à Savanne
Petite-Rivière-Noire a pour sa part réalisé un important faux pas en s’inclinant sur le score sans appel de 4 buts à 1. C’est d’ailleurs le score le plus lourd enregistré par la formation de l’Ouest et, qui plus est, face à une formation jouant le maintien. À noter que les protégés de Fidy Rasoanaivo ont déjà disputé leurs 23 rencontres et pointent à la 5e place.
Le festival offensif a débuté dès la 17e minute de jeu par l’intermédiaire d’Ezeji Chigozie. Mais PRNFC a égalisé par Jaspera à la 32e minute. Puis, Chigozie (54e), Stéphane Nabab (72e) et Guiyano Chiffone (74e) ont tour à tour marqué pour les Sudistes, qui restent toujours, avec 17 points, avant-derniers et premier relégable à 12 journées de la fin du championnat.
La Cure Sylvester a elle connu une descente aux enfers. Rien ne va plus pour la formation de la banlieue de Port-Louis qui végète dans la deuxième partie du tableau, à une peu enviable 7e place. Il est loin le temps ou cette équipe avait des rêves de titre et produisait un football séduisant. Cette fois, c’est Cercle de Joachim qui a pris la mesure de LCSSC en s’imposant sur le score de 3 buts à 2. La formation curepipienne alterne le bon et le moins bon et prouve qu’elle est capable dans un bon jour de battre n’importe quelle équipe.
C’est pourtant La Cure qui a démarré en trombe, ouvrant la marque par l’entremise de son capitaine, Jason Selmour. À la sortie des vestiaires, CDJ allait refaire son retard en deux minutes. D’abord par Daniel Jackson (77e) puis par Francis Rasolofonirina, qui a donné l’avantage dans la foulée. Dans les arrêts de jeu, ils ont corsé l’addition par l’intermédiaire de Jackson (90 + 3). La réduction du score de Fabrice Augustin une minute plus tard, ne changera rien.
Quant à l’Association Sportive de Quatre-Bornes (ASQB), qui a disputé la seule rencontre comptant pour la 19e journée, elle a réalisé une belle opération en battant GRSE Wanderers sur le score de 2 buts à 1. Une douce revanche pour les hommes de Benjamin Théodore sur les Rastas, qui les avaient battus lors de la précédente confrontation entre les deux formations. Frédéric Sarah a ouvert la marque pour les Quatrebornais à la 70e minute, mais le Camerounais Yves Mvondo a égalisé huit minutes plus tard. Ce dernier est d’ailleurs l’homme à tout faire de cette formation en compagnie du jeune Jolicoeur. Un succès bénéfique pour l’ASQB, qui a disputé tous ses matches en retard et occupe la troisième place. Les Rastas sont toujours bons derniers avec seulement 14 points pour quatre victoires, deux nuls et quinze revers en 21 sorties.
Le classement devrait changer après la trêve, car l’ASPL 2000 (4e) a trois matches en main, le champion de Maurice étant actuellement pris dans la Coupe de La Confédération Africaine, dont la manche retour s’est disputée hier à Radès face aux Tunisiens du Club Africain.