La Barclays Mauritius Premier League a-t-elle pris une nouvelle tournure hier à l’issue de la deuxième partie de la 32e journée ? Oui, si on considère le fait que le Petite Rivière Noire FC, qui comptait quatre points de retard sur Roche-Bois Bolton City, est revenu à une longueur du leader grâce à sa victoire 3-1 sur la pelouse de St François Xavier. Pendant ce temps, le Pamplemousses SC a renvoyé le Cercle de Joachim à ses études et comptabilise, comme Petite Rivière Noire, 60 points à quatre journées de la fin du championnat.
C’était la joute à suivre. Choc annoncé au sommet de la pyramide, la rencontre Roche-Bois Bolton City/Petite Rivière Noire FC aura vite tourné à l’avantage des visiteurs. Déjà, Adrien François s’est offert un petit doublé aux 20e et 60e minutes, avant que Stéphane Pierre, en bon capitaine, n’enfonce le dernier clou dans les ambitions roche-boisiennes à la 80e. Certes, le Malgache Rijamanana a bien réduit la marque à la 53e. Mais cet effort s’avérera inutile, la défaite était consommée. Petite Rivière Noire relance du même coup la course au titre à la lumière de ce succès. Avec seulement une longueur de retard sur les Roche-Boisiens, le XI de l’Ouest n’a besoin que d’une victoire pour lui et une défaite du leader pour lui chiper la première place.
L’autre bonne opération de la journée est à mettre au crédit du Pamplemousses SC. Les vice-champions en titre, candidats déclarés à la couronne, ont facilement pris le dessus sur le Cercle de Joachim au stade Anjalay en début de soirée hier. Les Nordistes ont toutefois attendu la deuxième mi-temps pour trouver la faille dans la défense curepipienne. Mais une fois que Kengy Saramandiff avait ouvert la marque à la 53e, les choses se sont enchaînées pour la bande à Tony François. Kevin Perticots a corsé l’addition à la 75e, avant que Branly Ratovorinina ne scellât définitivement le sort des Curepipiens à la 84e.
C’est un véritable coup dur pour Roche-Bois Bolton City, qui voit ses deux plus proches adversaires se positionner à seulement un point derrière. Il reste désormais une chance à Pamplemousses de revenir une fois pour toutes sur le leader. Ce sera demain au stade Anjalay, dans un match en retard comptant pour la 17e journée, contre les GRSE Wanderers. Il faut dire que le boulevard est ouvert au vu des récentes performances des deux formations. Les Rastas, qui n’ont plus rien à perdre, se présenteront malgré tout sur la pelouse avec l’intention de bouleverser la hiérarchie.
Deux autres rencontres sont prévues demain, cette fois pour le compte des 19e et 24e journées. La Cure Sylvester et l’ASPL 2000 s’affronteront dans le derby de la capitale, pour le compte du 24e acte. Les Sylvesters, qui ont réussi la passe de trois lors de leurs précédentes sorties, auront toutefois un os dur contre le champion en titre, qui reste en embuscade alors que tout le monde s’apprête à disputer l’emballage final. Finalement, le Cercle de Joachim voudra faire le plein de points contre l’AS Rivière du Rempart au stade George V. Ce duel comptera pour la 19e journée du championnat.