« J’ai la conscience tranquille. Je n’ai rien à me reprocher. J’ai fait mon travail comme il se doit », déclarait l’arbitre Rajindraparsad Seechurn ce matin lors d’une rencontre dans les locaux du Mauricien. Le sifflet n°1 est rentré au pays hier après-midi en provenance de la Guinée Équatoriale via Doulah, Addis-Abeba et Dubaï.
Rajindraparsad Seechurn est suspendu pour six mois et se voit éjecté de la liste Elite A des Arbitres de la Confédération africaine de football (CAF) par la commission des arbitres de la CAF. Cette suspension fait suite au pénalty controversé sifflé en faveur de la Guinée Équatoriale face à la Tunisie dans le temps additionnel de la seconde période, lors du quart de finale de la CAN 2015, samedi dernier à Bata.
À son arrivée hier à l’aéroport de Plaisance, Rajindraparsad Seechurn était accueilli par quelques-uns de ses pairs, notamment Balkrishna Bootun, Vivian Vally, Parmendra Nunkoo et le président de la Mauritius Football Association, Samir Sobha.
« J’ai fait preuve de professionnalisme durant cette CAN 2015. D’ailleurs, j’ai été à mon troisième match après avoir dirigé Burkina Faso/Gabon (goupe A) et le match au sommet Sénégal/Algérie (groupe C), sans compter que j’étais le quatrième arbitre du match Afrique du Sud/Sénégal. Sans fausse modestie, je dois dire que j’avais la possibilité d’être retenu pour la finale », remarque-t-il.
Rajindraparsad Seechurn, qui en était à sa quatrième CAN, après 2010 en Angola, 2012 en Guinée Équatoriale-Gabon, 2013 en Afrique du Sud, se dit très affecté par ce qui s’est passé le 31 janvier dernier à Bata. « Cela fait au moins dix ans que j’officie au plus haut niveau. Ma prestation était tout le temps appréciée. Je ne comprends pas pourquoi on a pris une telle décision à mon encontre. J’ai été très affecté par ce triste événement. J’ai vécu un vrai cauchemar, surtout les deux premiers jours. Fort heureusement que j’ai eu le soutien de ma famille, de mes collègues du corps arbitral, d’autres personnes dans le giron footballistique sans oublier le président de la MFA, Samir Sobha », fait ressortir notre interlocuteur.
Rajindraparsad Seechurn a été reçu par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden. Ce dernier l’a félicité pour sa prestation à la CAN 2015 et lui a aussi exprimé sa solidartié suite aux événements survenus après le quart de finale Guinée Équatoriale/Tunisie.
Le penalty accordé a, pour rappel, permis à la Nzalang Nacional d’égaliser (1-1) grâce à une transformation de son attaquant Javier Balboa avant de s’imposer lors des prolongations 2-1, une fois encore grâce à ce même Balboa sur un coup franc enroulé en pleine lucarne. Cette victoire a propulsé les Équato-Guinéens en demi-finale.