L’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017 de football a été attribuée hier au Gabon. Le Club M a été tiré dans une poule où on retrouve le Ghana, le Mozambique et le Rwanda. La première journée des qualifications débutera les 12, 13 et 14 juin prochain, et la 6e et dernière journée aura lieu les 2, 3 et 4 septembre 2016.
Au total, 52 pays disputeront ces éliminatoires, alors que se dégagent par ailleurs déjà les groupes G et M dans lesquels quatre traditionnelles grandes nations du continent se retrouvent. Dans le groupe G, le Nigeria et l’Égypte, dix sacres à eux deux (3 et 7), joueront avec la Tanzanie et le Tchad. Dans le groupe M, le Cameroun et l’Afrique du Sud, cinq fois titrés (4 et 1 fois), lutteront avec la Gambie et la Mauritanie.
La Côte d’Ivoire, tenante du titre, est versée dans le groupe I avec le Soudan, la Sierra Leone et le Gabon. Les matches contre ce dernier ne seront pas comptabilisés.
Les groupes de qualifications, tirés au sort à la suite de l’annonce du pays hôte, incluent le Maroc, qui s’était désisté en novembre dernier de l’organisation de la CAN 2015, officiellement pour cause d’Ebola. D’abord suspendu par la CAF, il a été réintégré aux qualifications après avoir obtenu gain de cause la semaine dernière auprès du Tribunal arbitral du sport.
Pour 2017, sept pays avaient au départ fait acte de candidature : l’Algérie, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, le Kenya, le Soudan et le Zimbabwe. La CAF avait écarté trois candidatures qui ne remplissaient pas les critères requis (Kenya, Soudan et Zimbabwe), puis l’Égypte s’était retirée.
Les éliminatoires seront disputées de la mi-juin 2015 à début septembre 2016 par treize groupes de quatre équipes. Les vainqueurs de groupes et les deux meilleurs deuxièmes iront en phase finale, avec le Gabon de Pierre-Émerick Aubameyang, qualifié d’office en tant que pays hôte.