Arrivé hier soir, le premier contingent de la République démocratique du Congo (RDC), composé de dix joueurs, du coach et d’un docteur, s’est mis au travail ce matin sur le terrain de football de la MFA à Trianon.
Vainqueur de Maurice à l’aller (3-0) au stade des Martyrs, la RDC entame avec sérénité la manche retour du deuxième tour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) U20 2013, prévue ce dimanche à 15h au stade Germain-Comarmond à Bambous. « Nous n’avons perdu de temps. Nous avons effectué ce matin une séance de récupération agrémentée d’exercices sur l’attaque », a déclaré au Mauricien Baudouin Lofombo-Geleme, entraîneur de la RDC.
En attendant que l’autre groupe arrive, en principe demain soir, les dix joueurs présents auront une autre séance cet après-midi. « Nous sommes là pour une mission et nous voulons la réaliser comme nous l’avons prévue. Même si nous avons gagné 3-0 à l’aller, cela ne veut rien dire. Nous sommes venus chercher à nouveau la victoire », a indiqué le technicien congolais.
Baudouin Lofombo-Geleme s’est déjà fixé comme objectif d’atteindre la phase finale prévue en mars 2013 en Algérie. « Il reste certes un troisième tour avant d’atteindre la phase finale, mais je suis confiant puisque j’ai un bon groupe. Les joueurs sont bien motivés et je pense qu’on pourra faire une très bonne prestation dans cette compétition. »
Baudouin Lofombo-Geleme explique que ce n’est qu’à partir de vendredi qu’il fera des séances plus poussées en prévision du match dominical « une fois tous les joueurs à disposition. »
Au niveau de l’équipe de Maurice, Alain Jules, entraîneur national, a réuni son effectif depuis la semaine dernière au Centre Technique François-Blaquart. On enregistre déjà un forfait avec la blessure du défenseur central Rony Aubeeluck.
« Dommage que nous perdons un joueur important dans un moment pareil. Quoi qu’il en soit, cette absence sera palliée. Sinon, nous continuons notre préparation avec tout le sérieux possible pour un bon rendement », a précisé Alain Jules.
Après le 4-3-2-1 adopté à Kinshasa il y a deux semaines, il se trouve que la stratégie ne sera pas la même dimanche. « Nous ferons de notre mieux face à la RDC. Nous devrons prendre des risques mesurés. Un jeu trop ouvert peu nous coûter cher. Donc, il va falloir être attentif de ce que nous allons faire », indique l’entraîneur mauricien.