La sélection des moins de 20 ans de Maurice peut nourrir des regrets. Victorieuse samedi sur le Mozambique sur le score de 2-1 dans le cadre du match retour des éliminatoires de la CAN, la bande à Twaleb Fatehmamode est néanmoins éjectée de la compétition, les Mambinhas se qualifiant grâce à la règle du but marqué à l’extérieur.
La désillusion est cruelle dans la mesure où les Mauriciens ont pris le match à leur compte, malgré quelques tâtonnements. La sélection quadricolore voulait sa qualification pour le tour suivant. Sauf qu’ils gâchent les occasions les unes après les autres. « Nous nous sommes sans doute précipités. Ce sont des choses que nous avons répétées à l’entraînement », explique l’entraîneur du Baby Club M.
En effet, après avoir subi les assauts des Mozambicains pendant six minutes, la sélection mauricienne réagit. Un premier centre d’Adel Langue, appelé chez les U20, sonne la charge (7e). Un autre assaut des buts d’Antonio Muqueta, deux minutes plus tard, ne donne rien non plus. Les Mauriciens pilonnent la défense mozambicaine, sans toutefois parvenir à créer la brèche qui fera s’écrouler le barrage érigé devant ses buts.
Devant une dernière ligne mozambicaine acculée, les attaquants locaux ne lâchent rien. Leur persévérance va payer à la 30e. Coup franc pour Maurice. Pascal Marie-Louise se charge du boulot. Et de quelle manière. Un boulet propulsé dans les buts de Muqueta et Maurice mène 1-0.
Ils sont même près de faire le break sur un centre de Jeshan Jeetoo pour Pierre Pellegrin. Mais ce dernier ne pourra reprendre le ballon de la tête.
De retour de la pause, ce sont les Mozambicains qui prennent le match à leur compte. La preuve avec ce but survenu à la 58e. Les attaquants mozambicains mettent à profit un contre. La défense mauricienne, laxiste sur ce coup, tentera bien de repousser son adversaire. Mais le centre de Joao Mussa atterrira dans les pieds du capitaine mauricien, Emmanuel Vincent. Ce dernier sera le buteur malheureux des Mozambicains en poussant le cuir au fond de ses propres buts. « C’est un but bête que nous prenons », lâche Twaleb Fatehmamode.
Enhardis par ce but, les Mambinhas prennent d’assaut les cages de Richie Nanie. Mais ils butaient contre la défense mauricienne qui s’est finalement réveillée. Pourtant, même avec ce nul, les Mozambicains se savaient déjà qualifiés pour le tour suivant. Mais Maurice, de son côté, ne voulait pas abdiquer. « Nous n’avons eu qu’un mois de préparation. En outre, nous sommes arrivés ce matin. Les joueurs n’étaient donc pas en forme », explique Arnaldo Ouana, l’entraîneur de la sélection du Mozambique.
Après quelques changements tactiques, les deux équipes repartent à l’assaut. Ce n’est que dans les arrêts de jeu qu’intervient le coup de génie victorieux du camp mauricien. Sur un corner de Pierre Pellegrin, Neelesh Gukhoola reprend victorieusement le ballon pour l’expédier au fond des filets d’une frappe puissante. Le ballon rebondit sur la ligne et l’arbitre accorde le but au camp mauricien. À 2-1, l’espoir renaît. Mais le temps est trop limité, malgré les cinq minutes additionnelles.
À l’heure du bilan, Twaleb Fatehmamode affiche un petit regret, « celui d’avoir manqué trop d’occasions de but en première mi-temps. Mais les choses ne sont pas si mauvaises que ça, c’est probablement l’équipe des JIOI 2019. »