Le Cercle de Joachim a réalisé l’essentiel face au Faucon Flacq SC en décrochant une victoire sur le plus petit score qui soit grâce à une réalisation de José Rajoroson (66e) lors d’un match comptant pour la 15e journée de la Premier League, hier au New George V Stadium.
Les hommes de Daniel Ramsamy ont ainsi aligné leur cinquième victoire d’affilée dans le championnat. Même si l’équipe flacquoise ne représentait pas a priori un véritable danger, l’entraîneur de la formation curepipienne a joué la carte de la prudence en évoluant avec un 4-5-1. Mais graduellement, surtout en seconde période, l’attaquant malgache José Rajoroson, repositionné, a eu plus de liberté.
La première mi-temps a vu une domination stérile de Joachim, ponctuée toutefois par une belle frappe de Jean-Yves Rosario s’écrasant sur la transversale, après un service de Rajoroson. Mais la formation curepipienne a fait mieux en seconde tranche en trouvant le chemin des filets par l’entremise de ce même José Rajoroson sur un centre-tir de la droite de Walter St Mart (1-0, 66e).
« Nous avons débuté la rencontre sans trois de nos titulaires. Je dois dire que l’équipe a pris un peu de temps avant de retrouver ses automatismes. Mais avec les changements apportés et certaines permutations, nous étions plus à l’aise dans le jeu et cela s’est avéré payant avec ce but libérateur de Rajoroson », déclare Daniel Ramsamy.
Dès lors, Joachim a accentué la pression et est passé à deux doigt de faire évoluer le score, mais St Mart, seul à deux mètres de la cage flacquoise, manqua l’immanquable (77e). Un raté qui aurait pu coûter cher aux Curepipiens. Sur un contre rapide de Faucon Flacq sur la gauche, Aranza Monrose adressa un centre en direction de Laval Joseph. Ce dernier, qui confondit vitesse et précipitation, tira à côté. Joachim eut chaud.
« Je suis content d’avoir remporté notre cinquième victoire de suite. Mais je dois dire que nous nous sommes un peu relâchés dans les dix dernières minutes. Quoi qu’il en soit, nous continuons tranquillement notre bonne série dans ce championnat. Nous jouons sans pression. On ne peut pas espérer être champion, mais on peut se battre pour un podium », soutient l’entraîneur du Cercle de Joachim.
« Un match nul serait équitable. Je note une légère progression au niveau du groupe et aussi une certaine discipline dans le jeu. Mais il nous manque un petit quelque chose pour faire la différence », fait ressortir de son côté l’entraîneur de Faucon Flacq, Maurice Andriamandranto.