Mangalkhan SC fraîchement couronné champion du comité régional de Curepipe ne sera pas autorisé par la Mauritius Football Association (MFA) à disputer les inter-régions, compétition dont le vainqueur sera promu en deuxième division nationale. Le président de ce club, l’ancien sprinteur international, Stephan Buckland, a été informé de cette décision jeudi à travers une correspondance. La raison est que Mangalkhan SC a enfreint le Rule 5 (c) et 6 (b) « of the Rule of Competition for the MFA Inter-Regional competition 2017 ». Pour rappel, Mangalkhan SC avait déposé une plainte devant l’Ombudsperson for Sports, Ramesh Sunt, par rapport à ce qu’il considère comme des injustices subies auprès du comité régional de Curepipe. Cette plainte a été ensuite transmise auprès du Tribunal Sports Arbitration (TAS).
Stephan Buckland n’en revient toujours pas que son club ait été pénalisé par la MFA, après tant d’investissement pour permettre aux jeunes de sa région de jouer les inter-régions. « Je suis révolté qu’on puisse d’un trait de plume prendre une décision aussi injuste que cela. Ces personnes ont-elles vraiment à coeur l’intérêt du sport?? Ont-elles vraiment leurs places dans le sport?? Je pense que non. Car sinon, comment peut-on venir, au lendemain d’une consécration, priver des jeunes de leur due? Pour moi, c’est tout simplement une grossière injustice », a déploré Stephan Buckland.
Ce dernier a d’emblée précisé que Mangalkhan SC n’accepte pas cette décision et fera appel. « La MFA nous reproche d’avoir enfreint les règlements, alors que nos diverses sollicitations avant d’avoir recours à l’Ombudsperson for Sports sont restées sans réponse. On a même demandé d’avoir une copie des Rules & Regulations de la MFA, mais on ne nous a pas répondu », a expliqué Stephan Buckland. C’est du reste pour cette raison que ce dernier dit avoir pris la décision, avec ses membres, d’avoir recours à l’Ombudsperson for Sports. « Il faut que les gens sachent que c’est suite au silence de la MFA, par rapport à certaines injustices constatées à l’égard de notre club, que nous avons pris la décision de solliciter l’Ombudsperson for Sports », a-t-il avancé.
La plainte a été déposée cette année et par deux fois, a précisé Stephan Buckland, le représentant du comité régional de Curepipe ne s’est pas présenté devant l’Ombudsperson for Sports. « Face à cette situation, notre plainte a été transférée devant le TAS. Et cette fois, le représentant du comité régional était bien présent sans pour autant fournir les informations demandées. L’affaire a donc été renvoyée pour la deuxième fois et sera maintenant entendue le 30 mai. Ce qui est étrange, c’est qu’aussitôt que le représentant du comité régional de Curepipe ait été convoqué par le TAS que notre club est sanctionné par la MFA. Tout cela est inacceptable d’autant que la MFA n’a pas daigné répondre à nos différents courriels », a expliqué Stephan Buckland.
Pour ce dernier, il est grand temps que cessent ces injustices, car trop c’est trop. « Trouvez-vous normal que certaines équipes soient pénalisées au détriment des autres?? Cette année, c’est Mangalkhan qui est privé de ses droits, alors que la saison dernière, c’est l’équipe de résidence L’Oiseau, champion, qui avait été pénalisé. Il n’avait pu participer aux inter-régions dans la mesure où le championnat régional n’avait pas pris fin à temps. À qui la faute?? Certainement pas aux équipes. Nos droits ont été lésés et nous ne comptons nullement baisser les bras. Chacun doit assumer ses responsabilités dans cette affaire », a-t-il déploré.