Après de longs mois d’attente, le championnat de football professionnel prendra enfin son envol le 19 novembre. Ce sera, comme la tradition le veut, le Charity Shield, qui donnera le coup d’envoi de la saison 2017-18.
Cette année, le Charity Shield mettra aux prises le Pamplemousses SC, champion de l’exercice 2016-17, et l’ASPL 2000, vainqueur de la MFA Cup aux dépens de ces mêmes Nordistes. Des retrouvailles fort intéressantes, quand on sait que les deux formations se sont affrontées à Rodrigues en amont de la saison 2016-17, toujours pour la même compétition. L’ASPL 2000 s’était alors imposée 1-0 sur un but de son ancien capitaine Andry Lalaina.
Pour en revenir au championnat lui-même, le coup d’envoi devra donc avoir lieu une semaine plus tard. Selon les renseignements dont nous disposons, la Mauritius Football Association (MFA) a déjà nommé un board qui s’occupera de la gestion du championnat professionnel. Après de longues réunions et une interminable attente, le seul point qui a mis tout le monde d’accord est la formule de la compétition. Les équipes joueront une ligue en manche aller-retour, puis une troisième rencontre disputée sur terrain neutre.
Pour rappel, la Mauritius Professional Football League a mis la clé sous le paillasson après trois ans d’activité au terme de la saison 2016-17. Cette année, c’est le MJS qui sera le partenaire le plus important de ce projet, avec une somme de Rs 17 M allouée à la cause du football professionnel. Mais, déjà, des voix s’élèvent contre cette somme, estimant que Rs 170 000 par mois sont loin d’être suffisantes pour assurer la viabilité d’un club. À l’opposé, le MJS veut surtout que les clubs développent leur autonomie et assurent ainsi la pérennité du football professionnel.