Les journées passent mais les leaders restent les mêmes dans les différents championnats nationaux de football. En effet, le Cercle de Joachim en Premier League, l’AS Quatre-Bornes en First Division League et les PAS Mates en Second Division League continuent à maintenir le rythme.
Profitant de la défaite du Pamplemousses SC aux dépens du Curepipe Starlight SC 0-2 lors de la 12e journée, Joachim affiche de plus en plus ses ambitions de titre. « Notre objectif cette saison est le titre. Mais je le redis, rien n’est encore joué. Il y a encore six journées à disputer et tout peut arriver. Ce qui fait que nous devons rester concentrés sur notre objectif et aborder tous les matches avec la même détermination », fait ressortir l’entraîneur de la formation curepipienne, Joe Tshupula.
Avec cinq points d’avance sur son poursuivant immédiat, le Pamplemousses SC, à l’issue de la 12e journée, les joueurs curepipiens sont en bonne posture pour terminer sur le podium final. Mais toujours est-il que le groupe curepipien veut terminer sur la plus haute marche du podium. « Nous en avons les moyens. Mais le football n’est pas une science exacte », ajoute-t-il.
En ce qui concerne la First Division League, l’AS Quatre-Bornes, dirigée par Benjamin Théodore, demeure toujours dans le fauteuil de leader. Toutefois, ses protégés ont été accrochés par l’USBBRH lors de la dernière journée 0-0. L’équipe quatre-bornaise demeure sous la menace de La Cure Sylvester (26 points). Mais avec un point d’avance et un match en main, l’AS Quatre-Bornes est en ballottage favorable en First Division League.
Les PAS Mates ont le vent en poupe. L’équipe port-louisienne, qui compte sept points sur son poursuivant (Mahébourg Quartier), a quasiment un pied dans l’ascenseur. Cyril Mourgine, entraîneur des Mates, estime que ce n’est qu’à l’issue de son match de cet après-midi à Harry-Latour face à Mahébourg Quartier qu’il connaîtra définitivement le sort de son groupe.
« Nous avons un match crucial contre Mahébourg Quartier, qui occupe la deuxième place au général. Si nous passons ce cap, ce sera un grand pas pour la promotion en division supérieure », souligne-t-il.