C’est demain au stade George V que se tiendra le Charity Shield, le premier match de la saison, qui mettra aux prises le Pamplemousses SC, champion de Maurice en exercice, à l’ASPL 2000, vainqueur de la dernière édition de la MFA Cup. Quand on sait que les deux formations se sont affrontées pour ce premier trophée il y a un an, on peut s’attendre à de chaudes retrouvailles.
L’année dernière, c’est l’ASPL 2000 qui l’avait remporté au terme d’un match rondement négocié sur la pelouse du stade Camp du Roi à Rodrigues. Un petit but signé Andry Lalaina avait eu raison de Pamplemousses. Les Nordistes avaient pourtant eu l’avantage numérique, alors que ce même Lalaina se faisait renvoyer aux vestiaires. Mais voilà, malgré une mauvaise entame, le Pamplemousses SC sera sacré champion de Maurice, avec une Republic Cup en cours de saison. Et l’ASPL 2000 terminait l’année avec pour seul trophée, la MFA Cup.
Quel visage donc pour les deux formations qui se présentent, à l’aube d’une nouvelle année, avec l’étendard de favori au titre ? Car il faut savoir que cette rencontre n’est que le prélude d’une saison en trois volets et que le vainqueur de cette première joute prendra l’ascendant psychologique sur son adversaire.
Cela dit, les forces en présence ont connu quelques changements. L’entrejeu, dense il y a un an, s’est légèrement appauvri. Parmi les plus notables, Andry Lalaina et Olivier Andrisoa pour l’ASPL 2000, sont rentrés à Madagascar. Colin Bell, le poumon du milieu de terrain de Pamplemousses, a mis un terme à sa carrière. La défense de l’ASPL 2000, si compacte, a également pris un coup, avec le départ de Marco Dorza pour l’AS Quatre-Bornes. Par contre, Pamplemousses, qui a longtemps fait les yeux doux à Linsley Brasse (La Cure Sylvester), a signé le virevoltant milieu de terrain.
Équilibre rétabli ? Oui et non. Oui parce que les deux formations jouent en défense groupée, avec des joueurs capables, d’un côté comme de l’autre, de relancer le jeu. Non, parce qu’il suffira d’un instant d’inattention pour que la rencontre bascule pour les uns comme pour les autres.
Dans le même ordre d’idées, c’est à Pamplemousses de se faire respecter, au vu de son titre. De loin l’équipe la plus régulière la saison passée, la bande à Tony François devra prouver que son efficacité devant les cages adverses est toujours intacte. C’est d’ailleurs dans ce secteur que l’ASPL 2000 a péché. Il a fallu l’arrivée de l’Ivoirien Ephrem Guikan à la mi-saison pour redonner un peu de lustre à ce qui fut l’une – sinon la meilleure – des meilleures attaques du championnat.
À quelques heures du coup d’envoi, les deux entraîneurs doivent plancher sur leur 11 de départ. C’est sans doute l’aspect le plus important de cette rencontre. Une erreur ou un mauvais jugement signifierait à coup sûr un contresens aux ambitions…
 
 
Le programme
Charity Shield
Stade George V
Pamplemousses SC (champion 2016-17)/ASPL 2000 (vainqueur MFA Cup)
Coup d’envoi : 15h30