Avec neuf jours de préparation seulement et, qui plus est, pendant la période morte – le championnat a pris fin il y a deux mois – , le Club M a sorti une performance courageuse face à l’île de La Réunion, hier au stade George V, à Curepipe, lors d’une rencontre amicale. Une rencontre organisée à l’intention des Réunionnais qui préparent leur participation à la Coupe des Dom-Tom et dont le premier match est prévu pour le 22 courant, à Paris (France), face à la Guyane. Au final, les deux îles soeurs se sont séparées sur le score de parité d’un but partout et ce, à l’issue d’un match plaisant.
Ce sont les Réunionnais qui ont fait le jeu pendant la majeure partie du match. Ces derniers ont, du reste, produit du beau jeu en se basant sur un collectif solide. Physiquement plus entreprenant que les Mauriciens, ils ont fait beaucoup circuler le ballon – par moment à une touche de balle – et ont beaucoup joué en appui donnant ainsi du fil à retordre à leurs adversaires. Il n’empêche que les Réunionnais ont surtout pêché dans les derniers 20 mètres, n’arrivant à aucun moment à délivrer cette dernière passe décisive.
Cela fait qu’ils ont tenté des tirs lointain à l’image de cette belle frappe des 30 mètres de Sébastien K’bidy à la 12e mn qui passa légèrement à côté.Toutefois, c’est Maurice qui s’est créé la première occasion de but, notamment à la toute première minute de jeu, lorsque le défenseur Christopher Achelous effectua une mauvaise relance dans les pieds de Gurty Calembé à la limite de la surface de vérité. Malheureusement, ce dernier croisa trop son tir.
Hormis cette occasion, les joueurs d’Akbar Patel se sont contentés de défendre en essayant de jouer en contre. D’ailleurs, la frappe de la première minute de Gurty Calembé était, jusqu’à la 43e, la seule frappe mauricienne dans ce match. Ce n’est que juste après que Fabrice Pithia a ajusté une frappe qui passa au-dessus. Contre toute attente, c’est Maurice qui a marqué le premier but du match sur coup de pied arrêté à la toute dernière minute de la première période. A la suite d’une faute de Michel Fontaine sur Fabrice Pithia sur le flanc gauche. La puissante frappe de Jean Denis Dookhee était repoussée par le portier Mathieu Pelops dans les pieds de Joye Estazie qui n’éprouva aucune peine à pousser le ballon dans les buts réunionnais.
La seconde tranche a débuté comme avait commencé la première avec une domination réunionnaise. En face, le Club M commençait à pêcher au niveau physique. Ce qui laissa encore plus d’espace aux Réunionnais. Avec un jeu beaucoup plus aéré et une utilisation maximale des deux flancs, les joueurs de Jean-Pierre Bade n’ont pas tardé à trouver le chemin des filets. En effet, on avait joué 14 minutes dans cette seconde tranche quand ils ont égalisé et ce, sur un coup en coin. La frappe du capitaine Eric Farro trouva d’abord la tête de Ali Souefou dont la remise était repris de la tête par Michel Fontaine.
La fin  a été à l’avantage des Réunionnais qui ont cependant connu une baisse de régime sur le plan physique. Quant aux Mauriciens, on doit saluer leur envie et surtout leur combativité. Bien emmené par leur capitaine Colin Bell, cette équipe n’a jamais craqué et s’est battue sur tous les ballons. Ce qui augure de bonne chose pour l’avenir, d’autant que l’entraîneur national, Akbar Patel, a remanié son équipe en incluant un bon nombre de jeunes dans l’effectif.