Le nouveau sélectionneur et directeur technique national (DTN), Didier Six, ainsi que de son assistant, Alain Happe, ont été présentés officiellement aux médias lundi matin à la Sepp Blatter Football House au cours d’une conférence de presse, en présence notamment du ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, du président de la Mauritius Football Association (MFA), Samir Sobha, celui de la Mauritius Professional Football League (MPFL), Georges Chung, et de Franco Davis, de la Barclays Bank.
Didier Six, vainqueur de la Coupe d’Europe des Nations en 1984 en tant que joueur avec l’équipe de France et entraîneur du Togo à la CAN 2012, a dévoilé de manière générale son plan pour soutenir la reconstruction du football mauricien et aussi les objectifs à moyen et court termes. Six a un contrat de deux ans avec les autorités locales.
Les 9es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) demeurent l’objectif principal du Club M et de toute l’île Maurice. Pour parvenir à décrocher l’or à cette occasion, Didier Six a fait ressortir que la base doit être bâtie sur le roc. « On fera tout notre possible pour faire une bonne prestation à La Réunion, mais il ne faut pas négliger la base qui s’avère importante pour la durée ».
Le DTN avance que les conditions nécessaires seront réunies afin de relever le défi. D’où la raison d’organiser des matches internationaux afin de permettre aux locaux d’avoir des frottements d’un autre niveau. Pour lui, cette reconstruction passe par la coopération et la solidarité de tout un chacun pour ce projet qu’il considère d’intérêt national. Si Didier Six est désormais le patron du Club M, il bénéficiera toutefois de l’assistance d’Alain Happe et des Mauriciens Akbar Patel et Désiré L’Enclume. « Je ne suis pas un magicien. En football il n’y a pas de miracle. C’est le travail sérieux qui est primordial. Nous avons besoin de tout le monde pour reconstruire le football à différents niveaux notamment l’équipe nationale ».
« L’île Maurice a un championnat professionnel depuis à peine quatre mois. Je crois que c’est une bonne chose puisque cette structure permettra de rehausser le niveau des équipes et de l’équipe nationale. J’ai été surpris par la prestation des équipes et surtout les tactiques adoptées par les entraîneurs », a remarqué le sélectionneur.
Parlant de la préparation du Club M, Didier Six a indiqué qu’un premier regroupement se fera à partir de la première semaine de mars. Il a rappelé que les séances se dérouleront sous sa houlette mais en étroite collaboration avec le trio Happe-Patel-L’Enclume. Pour Six, il n’est nullement question de négliger le moindre détail susceptible de faire progresser l’équipe nationale.
Dans cette perspective, il a fait ressortir que Patel et L’Enclume seront d’une aide précieuse dans la mesure où ces derniers ont dirigé le Club M ces dernières années. « Akbar et Désiré sauront m’orienter sur des points précis ».
Alain Happe aura pour sa part la responsabilité de diriger l’équipe nationale féminine. Il aura pour assistant Bahim Imrith. En tant que DTN aussi, Didier Six aura un droit de regard sur le foot féminin, dont l’équipe nationale qui participera aux 9es JIOI.
Afin de booster les joueurs, Didier Six prévoit des stages spécifiques pour les gardiens, défenseurs, milieux et attaquants et aussi des stages complets. Les entraîneurs ne seront pas en reste puisqu’ils seront aussi appelés à participer à des stages.