Après son nul (2-2) de mercredi face au Burundi, le Club M  a sorti le grand jeu face au Togo lors de son deuxième match amical international disputé hier soir au stade Anjalay Coopen à Belle Vue en réalisant un nul d’un but partout. Malgré l’écart de plus de 100 places qui sépare les deux équipes au classement FIFA, Maurice a évolué sans complexe.
Très entreprenant dès le début du match, la bande à Didier Six ne s’est pas laissée impressionner par les Akakpo (Hoverla, Ukraine), Romao (Marseille, France) ou encore Gakpe (Nantes, France). D’ailleurs, les 20 premières minutes du match ont été largement dominées par les Mauriciens. Ces derniers ont été très habiles avec le ballon et ont procédé par des combinaisons bien trouvées et des gestes techniques bien exécutés. Tant et si bien qu’ils n’ont pas tardé à ouvrir le score et ce, grâce au soutien d’un public enthousiaste qui avait fait le déplacement. A la suite d’une faute sur Dig Dig à la 16e, ce dernier se chargea lui-même de tirer le coup franc. L’inévitable Andy Sophie déjà butteur face à Burundi, reprenait le ballon d’une talonnade pour tromper la vigilance de Yakoubou.
Sous les encouragements du public, la sélection nationale a accentué la pression et continué à mener l’offensive sur les buts adverses. Malheureusement, les Mauriciens ont peiné dans la finition ne cadrant  aucune de leurs frappes à l’image de Jonathan Justin (37e). Au retour des vestiaires, les Eperviers décidèrent de changer de tactique et passèrent en 4-2-3-1. Petit à petit, ils ont commencé à monopoliser le ballon et jouer avec plus  de cohérence. Plus réalistes et nettement en confiance, ils ont pris d’assaut les buts mauriciens et se sont créé les meilleures occasions de buts comme à la 67e minute.
Le tir croisé de Serge Gakpé, trop dévissé passe légèrement à côté. Les 20 dernières minutes  ont été togolaises, Maurice étant contraint d’évoluer en contre-attaque sans pour autant faire preuve d’efficacité. Les visiteurs ont eux continué à pousser et ce que tout le monde craignait arriva.  A la 82e, l’attaquant Togolais Jonathan Ayité effectua un raid en solo dans la défense mauricienne jusqu’à présent irréprochable, avant d’effacer le gardien Jean Louis d’une feinte pour marquer dans le but vide (1-1).