Après trois éditions qui ont suscité un engouement auprès de jeunes footballeurs locaux, l’organisation de la 4e édition de la Copa Coca Cola, soutenue financièrement par Phoenix Beverages Ltd. (PBL), serait en mode stand-by. C’est ce qu’a appris Le Mauricien de sources bien informées.
Selon nos informations, les organisateurs de la Copa Coca Cola, compétition réservée aux footballeurs U15 et U17, ne savent toujours pas s’ils iront de l’avant ou non avec la quatrième édition qui devrait débuter normalement en avril. Il nous revient que deux raisons plausibles seraient à la base de cette situation : le budget conséquent et le fait que le football local est orphelin de directeur technique national (DTN) depuis le non renouvellement du contrat de Christophe Desbouillons depuis le 30 juin 2012.
Il va sans dire que si la Copa Coca Cola n’aura pas lieu cette année, les jeunes, déjà privés de compétitions régionales et nationales, se trouveront davantage dans une situation d’inactivité. Ils sont nombreux à s’accorder que la Copa Coca Cola a apporté une certaine motivation parmi les jeunes des régions de l’île. Qui plus est, au-delà de la compétition, ce rendez-vous permettait de découvrir les jeunes talents. Si d’aventure les jeunes se voient privés de cette « manne », la Mauritius Football Association devra assumer en grande partie les conséquences, particulièrement de sa gestion de la formation et aussi en ce qui concerne la nomination tardive d’un DTN.
Si la première (2010) et la deuxième éditions (2011) de la Copa Coca Cola étaient réservées essentiellement aux joueurs U17, pour la troisième édition (2012), avec un budget global de Rs 5,3 M, les organisateurs avaient ouvert la compétition aux U15 également. Cette stratégie avait rendu possible une participation massive. En 2012, l’ASPL 2000 était sacrée en U15 et Port-Louis en U17. À l’issue de la compétition, deux joueurs avaient été sélectionnés pour participer à un stage de formation à Pretoria avec les autres jeunes sélectionnés des pays africains où a lieu la Copa Coca Cola.