L’édition 2016 de la COSAFA Cup U17 a été remportée dimanche dernier sur la pelouse synthétique de St-François Xavier par la Namibie, qui a dominé l’Afrique du Sud lors de la séance des tirs au but 3-1. À l’issue du temps réglementaire, les deux équipes se sont neutralisées 1-1.
En match de poules, les Amajimbos avaient largement pris le dessus 4-0 sur la Namibie avec des réalisations signées le Roux (9e), James Monyane (28e), Siphamandla Ntuli (52e) et Linamandla Mchilizeli (90e). Mais dans cette finale, force est de constater que les jeunes Brave Warriors ont appris la leçon. Plus solides défensivement, ils ont posé beaucoup de problèmes à leurs adversaires. Il a fallu attendre la deuxième période pour voir des buts. Godwin Awaseb, entré en jeu trois minutes plus tôt, a ouvert la marque pour la Namibie. L’Afrique du Sud n’a par la suite pas tardé à réagir. Une vingtaine de minutes plus tard, Thabiso Monyane a égalisé. Dans la séance des tirs au but, la Namibie a pu compter sur son gardien Josef Phillipus, auteur d’arrêts décisifs, pour permettre à son équipe de l’emporter.
Un peu plus tôt, en lever de rideau, dans le match comptant pour la 3e place de la compétition, le Malawi a dominé le Kenya 2-0 avec des buts de Peter Banda et Francisco Madinga. Ces deux équipes s’étaient croisées en phase de poule, avec une victoire malawite sur le score sans appel de 5-0. En ce qu’il s’agit des récompenses, la sélection kenyane, invitée de dernière minute, s’est vue remettre le trophée du fair-play. Le gardien sud-africain Glen Baadjies est lui reparti avec le titre de meilleur gardien. Le Malawite Peter Banda, auteur de cinq buts pendant le tournoi, a été désigné meilleur buteur du tournoi alors que le Sud-Africain Luke Le Roux a été désigné meilleur joueur.