Le Baby Club M a subi, hier au stade St-François Xavier, sa première défaite dans l’édition 2017 de la Cosafa Cup U17. Contre le Malawi, la jeune sélection nationale s’est inclinée sur le score de 0-2, mais a maintenu sa qualification pour les demi-finales, où les Mauriciens croiseront le fer avec les Sud-Africains demain après-midi.
On comprend que les encadreurs du Baby Club M, Kersley Clark et Roddy Brelu Brelu, ont voulu préserver leurs effectifs pour la suite de la compétition. Dans un match sans enjeu — Mauriciens et Malawites étant déjà qualifiés — on s’attendait à une rencontre où les deux équipes se contenteraient de faire leu jeu sans pour autant accélérer le rythme. Mais le Malawi, troisième l’année dernière, a des ambitions dorées et l’a fait savoir. Passes courtes, en profondeur, latérales : tout le répertoire y est passé.
« C’était notre tactique », expliquait Kersley Clark, face à la presse, à l’issue de la rencontre. Consistait-elle à ne donner aucune indication à un adversaire que les Mauriciens pourraient retrouver en cas de victoire contre l’Afrique du Sud vendredi ? Toujours est-il que le bilan est peu flatteur pour une équipe qui se retrouve dans le dernier carré : cinq tirs, dont deux seulement cadrés et très peu de possession de balle (moins de 50 %). Pour Kersley Clark, l’idée est de tester une nouvelle tactique. « Chaque match est difficile et a ses spécificités. Maintenant, il s’agit de voir comment on va aborder la demi-finale », poursuit le technicien.
Pour en revenir à la rencontre, les Malawites ont vite fait d’en prendre le contrôle, puis de la moitié de terrain du Baby Club M. Acculés, John Lan Yee Chiu et ses coéquipiers se retrouvaient à jouer la défense, sans pour autant se créer de véritables occasions à l’avant. Cette configuration verra donc le Malawi manquer l’ouverture du score dès la 3e minute, lorsque Patrick Mwaungulu ratera une reprise alors qu’il était complètement démarqué devant les buts vides de Jean Capricieux.
Ce même Mwangulu s’illustrera peu après le quart d’heure de jeu, en reprenant victorieusement un nouveau corner. Les Malawites, au lieu de pousser, se contentaient de faire circuler la balle, prenant parfois Maurice au piège. Ce qui, à la 50e, voyait Maurice se faire une énorme frayeur, lorsque Capricieux dut essuyer un tir enroulé qui allait se loger dans les petits filets. Il faudra attendre la 73e et un coup de génie de Josephy Balakasi pour voir le Malawi prendre un peu plus l’avantage. « C’était un match difficile », explique Deklerk Msakakuona, l’entraîneur malawite. « Nous remportons le match et repartons avec les trois points », poursuit-il.
À Trianon, le Botswana est revenu de l’arrière pour s’imposer 2-1 grâce à deux réalisations de Bogosi aux 76e et 90e minutes, qui a réagi à l’ouverture du score du Zimbabwéen Benza à l’heure de jeu. Ces deux formations sont toutefois éliminées de la compétition. Aujourd’hui, les équipes observent un jour de repos, avant de renouer avec les demi-finales demain. Ce sont le Malawi et la Zambie qui ouvriront le bal des demis à 12h30, avant de laisser la place à Maurice et l’Afrique du Sud à 15h30. Ces deux rencontres se joueront au stade St-François Xavier.