L’ASPL 2000 est en ballottage défavorable en vue d’une éventuelle qualification pour le prochain tour de la Coupe de la CAF après avoir connu une courte défaite hier à domicile au stade George V contre le Club Africain. Les Port-Louisiens se sont inclinés 1-2 contre les Tunisiens, alors même qu’ils doivent les rejouer dans une semaine à Rades.
Le résultat laisse des regrets aux champions de Maurice en titre : perdre 1-2 alors qu’ils avaient tous les arguments pour mettre à mal les prétentions tunisiennes. « Nous n’avons pas démérité », avance Sakoor Boodhun, l’entraîneur de l’ASPL 2000. En effet, comme contre Al-Hilal et Tusker FC en Ligue des Champions, les Port-Louisiens ont pris les visiteurs à la gorge d’entrée de jeu. Forçant la défense des Clubistes à s’arc-bouter autour de ses 16m, c’est tout naturellement que les premières salves pleuvent sur les buts de Farouk Ben Mustapha, le portier tunisien.
Si Prinsley Cicéron écope d’un carton jaune au bout de cinq minutes de jeu, à la 7e, c’est le capitaine port-louisien, Andry Lalaina, qui se signale. Un coup franc magistralement tiré, qui heurte toutefois la transversale alors que Ben Mustapha part battu, et que John Chidozie, idéalement placé, gâche une occasion. Les Tunisiens ont compris, l’ASPL 2000 ne leur ferait pas de cadeaux.
Quatre minutes plus tard, c’est au tour d’Ephrem Guikan de se signaler, au terme d’une action bien construite avec John Chidozie, mais son tir passe à côté des buts de Ben Mustapha. L’ASPL 2000 connaîtra une première alerte lorsque le Cub Africain réussira à s’engouffrer dans une brèche, mais le but sera refusé pour hors-jeu (24e). L’ASPL 2000 riposte dans la foulée, avec un tir bien senti d’Andry Lalaina, repoussé par Ben Mustapha (34e).
Cependant, le bel édifice s’écroule de retour de la pause. L’usure de la première mi-temps commençant à se faire sentir, l’ASPL 2000 créera elle-même des brèches dans sa défense. Et l’attaque tunisienne ne se fera pas prier pour prendre l’ascendant sur un adversaire qui montre des signes de fatigue.
Peu avant l’heure de jeu, les Clubistes réaliseront la construction parfaite. Ghazi Ayadi adresse un long centre pour Nader Ghandri. Petit geste technique et Slimen Kchouck à la réception. Lui ne laisse aucune chance à Yannick Macoa. Les Mauriciens organisent la résistance. Mais elle sera trop molle e,t du coup, insuffisante pour inquiéter les Tunisiens. Ces derniers avancent même tranquillement hors de leur moitié de terrain.
Et à la 82e, l’impensable. Entré en jeu quelques minutes plus tôt, Mannoubi Hadded se livre à un petit exercice solo dans la surface de réparation. Et d’un puissant tir du droit, il offre définitivement l’avantage aux siens. L’ASPL 2000 se consolera toutefois à la 86e. Le Djiboutien Souleiman Ahmed Djama, qui officie la rencontre, accordera un penalty aux Port-Louisiens. Ephrem Guikan, qui a donné du tournis aux défenseurs, ne tremblera pas au moment de se présenter au point de réparation (86e).
Si sa formation a pris le dessus sur son adversaire, Chibeb Ellili, l’entraîneur du Club Africain, n’en démord pas. « On aurait dû et on aurait pu aggraver le score. » Il reste toutefois une dernière rencontre à disputer. « Rien n’est joué. L’ASPL 2000 nous a mis en difficulté. Nous nous reverrons au stade de Rades dans une semaine », conclut-il.
L’ASPL 2000 prendra l’avion pour la Tunisie mercredi après un crochet par Istanbul.