La Fondation pour la formation au football a obtenu une enveloppe de Rs 3M de la Mauritius Telecom Foundation le 29 août dans le cadre de la CSR. Cette manne est la bienvenue mais la nouvelle politique de formation se fait toujours attendre à la Mauritius Football Association.
Vincent Rogers, président de la Fondation pour la formation au football, a d’emblée remercié la MT Foundation pour sa contribution à la cause des jeunes en termes de formation. Selon lui, le budget requis pour la formation devrait tourner autour de Rs 25 M. L’aide de MT, a-t-il, indiqué sera utilisé à bon escient pour faire fonctionner les soixante-dix écoles réparties dans les treize régions existantes. Outre ces écoles, il y a les centres techniques régionaux et le centre technique national à gérer.
Pour rendre actives toutes ces structures, la Fondation, qui existe depuis 2009, bénéficie du concours du ministère de la Jeunesse et des Sports, des municipalités et des conseils de districts, sans compter des sponsors.
Cependant, Vincent Rogers a exprimé certaines inquiétudes quant aux nouvelles lignes directrices de la politique de formation de la MFA. Il est un fait, a-t-il observé, que depuis le départ de l’ancien directeur technique national, Christophe Desbouillons, le 30 juin dernier, soit à la veille de la finale de la Copa Coca-Cola (U15 et U17), la situation est dans le flou.
« Je m’attends que la MFA arrive à donner de nouvelles directives dans le plus bref délai. L’approbation de nouveaux statuts devrait donner un nouveau souffle à ce secteur », a-t-il estimé.
Devant l’absence d’un DTN, Vincent Rogers a des appréhensions pour la suite des activités destinées aux jeunes. Il souhaite néanmoins que la Copa Coca-Cola se poursuive afin de permettre aux jeunes d’avoir une compétition de qualité.
Si la MFA avait convaincu le ministère de la Jeunesse et des Sports de ne pas renouveler le contrat de l’ancien DTN pour favoriser un fils du sol à ce poste, depuis, rien n’a transpiré à ce niveau. On laisse même entendre que la MFA, après l’appel à candidatures, ne sait plus à quel saint se vouer pour palier ce manquement.
D’ailleurs, lors de son retour du Congrès de la FIFA en mai dernier, Vinod Persunnoo avait assuré que l’ancien DTN Jean-Michel Bénézet a été sollicité afin de conduire les entrevues en vue du recrutement d’un nouveau DTN mauricien.
« Le comité directeur de la MFA veut rester neutre concernant cet exercice afin de se mettre à l’abri de toute critique. Jean-Michel Bénézet est une personne bien placée pour diriger ce recrutement », avait déclaré Vinod Persunnoo lors d’un point de presse post Congrès FIFA.