Le Curepipe Starlight SC (CSSC) a remporté une large victoire 8-3 face à Roche Bois Bolton City, samedi au New George V Stadium, à l’occasion de la 11e journée de la Premier League. Le leader précise du coup ses intentions dans la course au titre.
Avalanche de buts samedi à Curepipe, soit onze inscrits au cours de la rencontre CSSC/Bolton City. Les spectateurs présents ne pouvaient demander mieux. Les Curepipiens ont évolué plusieurs crans au-dessus et n’ont pas tardé à prendre l’initiative avec au moins deux alertes lors des quatre premières minutes. Le verrou sautera à la 6e minute lorsque le virevoltant malgache Estel Bransuice prit à défaut la défense port-louisienne pour servir son compatriote Rajimanana Andrisoa qui n’eut aucune difficulté pour marquer (1-0, 6e).
Subissant certes une domination territoriale de l’adversaire, Bolton City allait exploiter une bévue du gardien curepipien pour remettre les pendules à l’heure. Sur un corner de Guillano Li Tien Kee, Macoa relâcha le ballon. Darwin Serret, qui avait bien suivi l’action, n’eut aucune peine pour envoyer la ballon au fond des filets (1-1, 12e).
Piqués dans leur orgueil, les leaders de la Premier League réagirent rapidement. Sur une attaque initiée par Fabrice Pithia, ce dernier prolongea pour Bransuice dans le dos de la défense. Son centre fut repris à la parade par l’inévitable Rajimanana (2-1, 20e). Toutefois, sur un dégagement du gardien port-louisien Steward Léopold, Guillano Li Tien Kee, qui avait vu le portier curepipien en position avancée, contrôla de la poitrine avant d’effectuer un lob osé des 30m pour remettre les deux équipes à égalité (2-2, 30e).
Sermonés par leur entraîneur, les Curepipiens ont su rebondir pour maintenir leur suprématie en inscrivant trois buts avant la pause par le truchement de Rico Shocktorap, d’un tir à bout portant (3-2, 38e), puis par Estel Bransuice, bien servi par Bernard Agathe (4-2, 40e), et par Fabrice Pithia sur un service de Bransuice (5-2, 41e).
« Nous avons certes dominé la rencontre et marqué beaucoup de buts, mais je ne suis pas satisfait par la façon dont nous avons joué. Il y a pas mal de déchets dans notre jeu et il faut vite corriger certaines choses », estime l’entraîneur du CSSC, Fidy Rasoanaivo. Bolton devait réduire l’écart sur un penalty converti par son capitaine et buteur Guillano Li Tien Kee suite à une main du défenseur Patrick Aimée (5-3, 54e).
Quoi qu’il en soit, les Curepipiens continuèrent leur festival avec trois autres buts, dont un tir de Bransuice dévié par David Lapunaire (6-3, 61e). Ce même Bransuice, très en verve, parvint à réaliser un doublé sur une action remarquable en solo (7-3, 73e). C’est Zubair Rummun qui conclut la série en inscrivant un huitième but après avoir pris de vitesse la défense port-louisienne (8-3, 87e).
Claude Ross, entraîneur de Bolton City, accepte la défaite. Toutefois, il ne s’attendait pas à prendre autant de buts. « On savait que la partie serait difficile, d’autant qu’on joue contre le leader. Personnellement, le score m’afflige », déclare-t-il. Pour Fidy Rasoanaivo, c’est une victoire bonne pour le mental des joueurs pour la suite du championnat qui, selon lui, est encore long.