Le Curepipe Starlight SC (CSSC) et l’AS Rivière-du-Rempart (ASRR) s’affrontent demain, à 18h au stade Auguste-Vollaire, pour la première demi-finale de la Republic Cup. Au même moment au stade Anjalay, le Pamplemousses SC et le Faucon Flacq SC croiseront le fer pour le dernier quarts de finale de la compétition, initialement prévu samedi dernier mais reporté en raison des inondations.
Facile vainqueur de l’AS Rivière-du-Rempart 3-1 dans la manche retour de la Premier League, le CSSC tentera d’imposer sa suprématie à nouveau contre l’équipe nordiste. Même si les hommes de Fidy Rasoanaivo possèdent les arguments nécessaires pour arriver à leurs fins, ils devront toutefois rester sur leurs gardes face à une ASRR imprévisible qui peut jouer les trouble-fête.
Si le CSSC, demeure la meilleure équipe locale du moment, il va sans dire qu’un match de coupe reste toujours compliqué. Il est clair que les Curepipiens visent une place en finale. De l’autre côté, la bande à Tony François veut rééditer la performance de l’édition 2012, soit parvenir en finale.
« Comme convenu, nous pratiquerons notre jeu habituel. Je pense que lors d’un match de coupe c’est du 50-50. Nous ferons de notre mieux pour décrocher une qualification afin de disputer une deuxième finale de suite. L’adversaire est certes costaud mais nous devrons faire face. Tout reste dans le domaine du possible », estime l’entraîneur de l’ASRR.
Dans le camp curepipien, on affiche la confiance. Pour Fidy Rasoanaivo, ses joueurs sont motivés à bloc. « Nous respectons notre adversaire. Mais j’ai confiance en la capacité de mes joueurs pour faire la différence. Il nous faut rester concentrés sur l’objectif », soutient-il. Le CSSC devra se passer des services de son buteur maison Andrisoa Rijamanana pour suspension.
En ce qui concerne le quarts de finale entre Pamplemousses et Faucon Flacq, deux équipes qui restent sur une défaite lors de leur dernière apparition en Premier League, il va sans dire que l’équipe nordiste possède un léger avantage.
Mais ces formations vont capitaliser sur cette coupe pour essayer de sauver leur saison ratée en championnat. Le vainqueur de ce match jouera contre le Savanne SC, tenant du trophée, en demi-finale le 10 avril à Auguste-Vollaire.
« Nous aborderons ce match avec tout le sérieux possible afin de décrocher notre qualification », fait ressortir Henri Spéville, mentor de Pamplemousses. « La préparation a été chamboulée avec le renvoi. Mais il faut jouer et passer ce cap », laisse entendre de son côté Maurice Andriamandranto, entraîneur de Faucon Flacq.