Quelques membres faisant partie de Social Engagement & Voluntary Actions (SEVA), une branche sociale des employés de Mauritius Telecom, ont animé une causerie avec les stagiaires du Centre technique national François-Blaquart (CTNFB) à Réduit, le lundi 17 septembre dernier.
Cette rencontre était axée sur les valeurs humaines, où les animateurs ont encouragé les jeunes à aller le plus loin possible dans le sport mais aussi dans leur vie de tous les jours.
Pour Vincent Rogers, président de la Fondation pour la formation au football (FFF), cette initiative de la Mauritius Telecom Foundation (MTF) a été très intéressante pour les stagiaires. Deux anciens internationaux du football local, nommément Tony François et Nicolas Doro, comptaient parmi les intervenants de SEVA.
« J’ai été très heureux de cette osmose avec la Mauritius Telecom Foundation car j’ai toujours cru qu’un centre de formation doit pouvoir aussi former l’homme… L’équipe de MTF nous a aidés à donner une autre dimension à la formation que celle que nous donnons à nos stagiaires de Réduit en leur faisant comprendre que le football peut leur servir de tremplin dans la vie et que le foot sert de plate-forme pour acquérir des valeurs universelles telles que l’engagement, la discipline, le patriotisme et le dépassement de soi », a fait ressortir Vincent Rogers.
Les interventions des membres de SEVA, notamment celles de Jaywunt Tannoo, Bashir Mahamode et des deux ex-internationaux Tony François et Nicolas Doro, ont très appréciées par l’assistance.
Jaywunt Tannoo est déjà engagé dans le social à travers le scoutisme. « Les jeunes doivent grandir et vivre avec des valeurs afin que nous puissions bâtir une société meilleure pour le bien-être du pays », a souligné ce membre de la Mauritius Scout Association.
Le président de la FFF a estimé que les jeunes stagiaires ont pu voir à travers les témoignages de Tony François et de Nicolas Doro ce que la pratique du foot de haut niveau, et surtout la discipline et l’engagement qui vont de paire, peut faire pour « l’homme qui est derrière le footballeur. »
« Ces deux hommes n’auraient sans doute pas été les mêmes pères de famille et employés qu’ils sont aujourd’hui s’ils n’étaient pas engagés à suivre une hygiène et une discipline de vie qui leur ont permis de briller au niveau national », a-t-il fait ressortir.
Soulignons que la FFF a obtenu une enveloppe de Rs 3M de la Mauritius Telecom Foundation le 29 août dernier dans le cadre de la CSR.