Place aujourd’hui à la finale de la Republic Cup opposant aujourd’hui le Curepipe Starlight et le champion de Maurice sortant, le Pamplemousses SC au New George V Stadium. La formation de la Ville Lumière part avec les faveurs des pronostics mais attention tout de même aux Nordistes, qui voudront sauver leur saison avec un trophée. Attention à l’effet de surprise.
Si les Curepipiens s’étaient déjà qualifiés pour la finale depuis plus d’une semaine, les Nordistes les ont rejoints mercredi dernier en éliminant, en demi-finale, le tenant du trophée, le Savanne SC (2-1) au stade Auguste-Vollaire. Champion de Maurice déjà déchu de son titre avant même la fin du championnat, Pamplemousses SC peut se consoler avec sa place de finaliste comme pour se dire qu’il peut encore sauver sa saison. La formation du Nord a pris les devants avant la pause avec un but de Guillaume Sockalingum avant de doubler la mise vers l’heure de jeu par Kerlson Agathe. Le club du Sud a réduit la marque en fin de partie grâce à Stevenson Hollingsworth.
« Nous allons bien préparer la finale contre Curepipe, avec pour objectif, de l’emporter pour, ainsi, sauver notre saison, vu que nous n’avons maintenant aucune chance de conserver notre titre », déclare l’entraîneur de Pamplemousses SC, Henri Spéville. Ce dernier croit beaucoup en les chances de son équipe. « Le moral est au beau fixe au sein des troupes. Nous sommes au complet et les joueurs ont la rage de vaincre. Le CSSC est une équipe de qualité, capable de faire la différence à tout moment, avec des joueurs avec un gros potentiel offensif. Il va falloir sortir le grand jeu. Nous sommes prêts pour la bataille et le public présent aura droit à du beau spectacle avec de l’engagement », soutient notre interlocuteur.
L’expérience de Gilbert Bayaram pourrait être un atout pour l’équipe nordiste tout comme celui du vieux briscard Kersley Appou, qui n’a rien perdu de son efficacité en attaque, étant un redoutable renard des surfaces. Du côté de la formation curepipienne, la sérénité est de mise. Il est à noter que le coach de la formation de la Ville Lumière, le Malgache Fidy Rasoanaivo, joue sa première finale avec sa nouvelle équipe. « Je veux remporter cette finale et je possède les joueurs capable de soulever le trophée. Nous n’allons pas sous-estimer la formation nordiste qui est très solide et qui nous laissera pas venir  la fleur au fusil. Nous sommes la meilleure équipe du moment et il faudra le démontrer une nouvelle fois sur le terrain », souligne l’homme fort du Curepipe Starlight.
L’équipe phare de Curepipe misera sur son attaque de feu constituée entre autres du trio Andrisoa Rijamanana, Estel Bransuice et Fabrice Pithia pour semer la zizanie dans la défense adverse. Ils seront à surveiller comme le lait sur le feu. Le public présent au stade George V aura ainsi droit à du beau spectacle entre deux formations qui se rendront coup pour coup. À titre d’information, un prix uniforme de Rs 25 sera appliqué pour l’entrée de la finale de la Republic Cup au stade. Selon les indications, les places payantes seront les premières. Et afin de donner l’opportunité aux jeunes footballeurs d’assister à la finale de la Republic Cup, la Mauritius Football Association (MFA) a décidé de réserver les troisièmes aux joueurs des écoles de foot, principalement de Curepipe.
À titre d’information, la finale de l’Independence entre Pamplemousses et Grand-Port aura lieu à 13h en lever de rideau de la finale de la Republic Cup. Cette compétition, organisée conjointement par le ministère de la Jeunesse et des Sports et la MFA, avait débuté le 23 mars dernier avec les éliminatoires dans quatre endroits différents où les équipes étaient réparties en poule de trois équipes. Le premier de chaque poule était qualifié pour les demi-finales.