Une expulsion, trois cartons jaunes, trois buts (deux pour le Cercle de Joachim), une poignée de spectateurs qui font irruption sur la pelouse pour s’en prendre au gardien Nicolas Doro. Les joueurs de l’AS Rivière-du-Rempart protestent et regagnent le vestiaire craignant pour leur sécurité. L’arbitre central, après avoir consulté les dirigeants des deux formations, arrête officiellement le match à la 88e minute.
Le Cercle de Joachim et l’AS Rivière-du-Rempart s’affrontaient hier après-midi au Vélodrome (Curepipe), dans un match comptant pour la onzième journée de la Premier League de football. Ce match s’annonçait très prometteur.
Au niveau sportif, tout se déroulait correctement jusqu’à la 87e minute de jeu, juste après le second but du Cercle de Joachim inscrit par Guillano Julie sur une frappe du gauche après un contrôle de la poitrine consécutivement à un centre de Denis Dookee.
C’était l’euphorie pour les supporters du Cercle de Joachim. Une poignée d’entre eux devait faire irruption sur le terrain à travers une porte métallique (non-verrouillée) donnant derrière les buts de l’AS Rivière-du-Rempart.
Une fois sur la pelouse, ils s’en prient au gardien Nicolas Doro dont les coéquipiers sont venus à sa rescousse. Les trois policiers sur place sont restés figés devant les incidents. Il aura fallu l’intervention de l’arbitre central et d’autres dirigeants pour leur demander d’intervenir afin d’éviter que les choses ne s’enveniment.
Vu la tournure de la situation, les joueurs de l’AS Rivière-du-Rempart, craignant pour leur sécurité, ont regagné le vestiaire. Les tentatives pour les persuader de revenir pour terminer le match sont restées vaines.
« Je déplore les dispositions de sécurité. Ceux concernés doivent prendre leurs responsabilités. Les joueurs n’étaient pas à l’abri. Heureusement que la situation ne s’est pas corsée davantage. On ne pouvait pas jouer dans de telles conditions. Pour notre sécurité, nous avons choisi de ne pas revenir », a déclaré Mustapha Chitbahal, président de l’ASRR et membre du comité directeur de la Mauritius Football Association.
En ce qui concerne le match lui-même, l’ASRR avait pris l’avantage sur un penalty de Sewram Gobin (1-0, 33e). Joachim a mis les pendules à l’heure par l’entremise de Denis Dookee sur un coup franc enroulé juste avant la pause.
De retour des vestiaires, l’ASRR a été réduite à dix après l’exclusion de son attaquant Sewram Gobin pour une vilaine faute sur Denis Dookee (55e). Dominateur, le Cercle de Joachim est parvenu à prendre l’avantage sur un fort beau but de Guillano Julie d’une frappe du gauche (2-1, 87e).
« C’est regrettable ce qui s’est passé. Cet incident a gâché le beau spectacle proposé par les joueurs. Dommage pour mon équipe. Nous allons attendre pour savoir si la MFA va nous déclarer vainqueur », a fait ressortir Bruno Randrianarivony, entraîneur de la formation curepipienne.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Verdict bientôt
Même s’il menait au score lorsque la rencontre fut stoppée, le Cercle de Joachim n’a pas été déclaré vainqueur de la rencontre. Selon le corps arbitral, un rapport sera soumis dans le plus bref délai à la commission d’arbitrage. Cette dernière analysera ce rapport avant de donner son verdict, a indiqué ce matin au Mauricien Daramraj Ramma, président de la commission d’arbitrage.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Le point: Pamplemousses SC aux commandes
La Premier League compte depuis vendredi un nouveau leader, le Pamplemousses SC. Battu à l’aller 0-3 par le Curepipe Starlight SC, Pamplemousses a obtenu sa revanche de fort belle manière en infligeant à la formation curepipienne une lourde défaite 6-1 dans un match décalé de la onzième journée de la Premier League, vendredi soir au stade Anjalay. Grâce à cette victoire, l’équipe dirigée par Henri Spéville prend le fauteuil de leader.
Les Nordistes avaient fait le break en première période avec un doublé d’Andy Sophie et un but de leur capitaine Colin Bell (3-0). Pamplemousses, dans un match à sens unique, a aggravé la marque en seconde tranche avec un triplé de son attaquant malgache Branzly (6-0). Le capitaine de l’équipe curepipienne Fabrice Pithia a inscrit un but de consolation dans les arrêts de jeu (6-1).
Le Savanne SC, après avoir fait pâle figure ces derniers temps, a retrouvé le chemin de la victoire. Les Sudistes sont allés imposer à Flacq face à la lanterne rouge Entente Boulett Rouge-Riche Mare Rovers sur le score de 2-1. Cette victoire étriquée propulse la bande à Stephan Nabab Nabad à la troisième place du classement.
L’AS Vacoas-Phoenix et l’ASPL 2000 (à Henrietta) n’ont pu se départager hier. Les deux protagonistes se sont quittés sur un nul blanc. Ce résultat place les Port-Louisiens à la cinquième place au général.