Le Savanne SC a décroché pour la deuxième fois de son histoire, après 2009, la Republic Cup version 2012 en battant l’AS Rivière du Rempart (ASRR) en finale dimanche au stade Germain-Comarmond à Bambous.
 C’est au terme d’une séance de tirs au but marathon (11-10) que Savanne a décroché sa victoire alors que le score était de 1-1 à l’issue du temps réglementaire et aux prolongations. Savanne avait pris l’avantage grâce à Stephan Nabab (55e) mais Thierry François a nivelé le score sur coup franc (85e).
Au terme des prolongations s’ensuivit l’épreuve fatidique des tirs au but. Au 15e tir, le portier de l’ASRR Nicholos Doro vit le ballon s’écraser sur le montant et ressortir. Et Kersley Louis, qui avait la balle de la victoire au bout du pied, ne se posa pas de question pour battre ce même Doro afin d’offrir la coupe aux siens. De nombreux supporters sudistes attendaient impatiemment ce moment pour envahir la pelouse avant de faire entendre leur voix.
Prakash Parmanund, coach de Savanne SC, put dès cet instant pousser un ouf de soulagement. « Cette épreuve était très stressante. Je suis tout à fait heureux pour les joueurs, les dirigeants et les supporters. Je félicite aussi l’AS Rivière-du-Rempart d’avoir fait durer le suspens », a-t-il commenté.
Dans le camp de l’ASRR, la déception était palpable. La formation nordiste, qui disputait pour la première fois une finale, n’est pas parvenue à écrire l’histoire. « Je suis déçu du fait que nous n’avons pas pu atteindre notre objectif. Les joueurs ont tout donné pour préparer cette finale. Arriver à ce niveau de la compétition est déjà un exploit vu nos moyens financiers. Je dois dire merci à tous ceux qui nous aident, particulièrement Citizens Sports », a fait ressortir Tony François, entraîneur-joueur de l’ASRR.
En football, les chances ratées coûtent chères. L’ASRR a heurté le montant à deux reprises avec Jonathan Édouard (28e) et Raffic Madron (34e).
De retour du vestiaire, Savanne devait prendre l’avantage lorsque Stephan reprit victorieusement de la tête un centre millimétré du Ghanéen Jonathan Tetteh (1-0, 55e).
À la 85e, l’arbitre accorda un coup franc en faveur de l’ASRR estimant que Fabrice Debourcherville voulait jouer contre le chrono. Thierry François, d’un tir enroulé en pleine lucarne, mit les pendules à l’heure (1-1, 85e). Le score en resta là après le temps réglementaire. Pas d’actions dangereuses à signaler durant les prolongations mais l’arbitre exclut le défenseur central et capitaine sudiste Kelly Mariva pour un acte d’antijeu sur Sewram Gobin, qui l’avait dépossédé du ballon aux abords de la surface (115e).
Savanne a toutefois résisté pendant les cinq dernières minutes. « Ce n’était pas facile pour nous, mais nous avons tenu bon. La solidarité a primé au sein du groupe. Nous voilà avec un deuxième titre dans cette Republic Cup », a conclu le coach savannais.